Mary-Sophie Harvey a aidé le Québec à récolter une médaille de bronze hier.

Pour l'excellence sportive en région

Dans son cadre d'intervention de 1997, le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) établissait sa mission ministérielle avec l'énoncé suivant: «Veiller à ce que les athlètes québécois et québécoises aient accès à des services pour améliorer leur performance et augmentent ainsi leurs chances de victoire à des compétitions de haut niveau.»
C'est ainsi que dans les années qui ont suivi, le gouvernement du Québec a commencé à mettre les bases d'un système de développement de l'excellence qui est envié partout au Canada.
La création de l'Institut national du sport du Québec (INS Québec) est la pièce maîtresse de la stratégie. Il y a aussi, entre autres, les programmes Sport-Études, le programme de soutien au développement de l'excellence sportive, le soutien financier aux athlètes, le soutien financier aux entraîneurs du programme Équipe Québec, le soutien aux centres d'entraînement unisport et le soutien aux centres régionaux d'entraînement multi-sports (CREM).
Les CREM sont des organismes implantés dans plusieurs régions du Québec par une mobilisation régionale et soutenus par le gouvernement du Québec. C'est l'INS Québec qui a reçu le mandat du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport, en 2013, de faire la gestion du réseau des CREM.
Le Centre régional d'entraînement et d'événements de la Mauricie (CREEM) est le CREM qui est reconnu par le MELS et l'INS Québec pour la Mauricie. Il a été fondé en 2010 avec la vision de devenir un leader au niveau du développement du sport. La mission du CREEM est de mobiliser les partenaires du milieu régional dans la mise en place d'environnements propices au développement des acteurs sportifs de la Mauricie. C'est sous cette bannière que le CREEM a su rallier tous les intervenants qui touchent de près ou de loin au développement du sport en Mauricie.
Afin de maintenir sa reconnaissance par l'INS Québec, le CREEM doit desservir les athlètes de sa région identifiés de niveau «élite», «relève» et «espoir» par les fédérations sportives québécoises, en partenariat avec les organisations suivantes: l'INS Québec, les fédérations sportives québécoises, les organisations locales et régionales oeuvrant de près ou de loin avec la communauté sportive sur le territoire délimité. Le CREEM travaille aussi en complémentarité avec l'INS Québec afin d'offrir des services visant l'amélioration des conditions d'entraînement des athlètes identifiés de niveau «excellence».
Le terme «excellence» lorsque l'on parle de sport est souvent galvaudé. En réalité, les athlètes d'excellence dans la nomenclature québécoise correspondent essentiellement aux athlètes de haut niveau qui sont soutenus financièrement par Sport Canada. En effet, en ce moment nous pouvons être fiers de dire que 14 athlètes de niveau «excellence» s'entraînent ou ont une résidence permanente en Mauricie. Lorsque l'on parle «d'élite» ou de «relève» nous référons aux équipes du Québec.
Plusieurs organismes de sport au Canada utilisent le terme «excellence» : dans sa mission, le sport interuniversitaire canadien (SIC) indique vouloir être le «véhicule de choix pour les étudiants athlètes canadiens qui visent l'excellence sportive et académique». On parle ici d'excellence dans la combinaison du sport et des études. Lorsque nous parlons uniquement d'excellence sportive (Jeux olympiques, championnats du monde), nous devons nous rabattre sur la définition d'athlètes de haut niveau soutenu par Sport Canada tel que défini plus haut.
En Mauricie les partenaires se sont donné le mandat de subvenir aux besoins de la base de la pyramide. C'est ainsi que le CREEM soutient aussi les athlètes «émergents» et «espoirs»; ceux qui sont en début de carrière et qui feront nos athlètes d'excellence de demain.
Le consensus est clair et partagé : le développement du sport, de l'enfant actif jusqu'au sport de haut niveau, en Mauricie se fait et doit continuer à être fait en concertation avec tous les acteurs du milieu sportif de la région en utilisant la plateformede travail collaboratif que les partenaires se sont donné ensemble: le Centre régional d'entraîne-ment et d'événements de la Mauricie.
Le développement du sport et des athlètes au Québec et en Mauricie est un travail d'équipe; à ce moment-ci, en partant de ce qui se fait déjà, continuons de travailler ensemble pour améliorer l'offre de services aux athlètes, aux entraîneurs, aux clubs et organismes de la région et pour ainsi continuer le travail amorcé pour le développement de l'excellence sportive en région.
Sean Cannon
Directeur CREEM