Plus de prisons

En réponse à l'opinion d'André Mainguy qui semble rejeter la responsabilité du drame survenu à Trois-Rivières-Ouest, mardi, sur l'abandon par le gouvernement fédéral du registre d'enregistrement des armes d'épaule.
Si les centaines de millions investis dans ce registre avaient été utilisés pour protéger plus adéquatement les victimes de menaces, quelques vies auraient pu être sauvées contrairement au registre qui n'a jamais et ne sauvera jamais de vies. Le gouvernement devrait plutôt légiférer sur l'interdiction de vente ou de possession de certains types d'armes pour des civils.
De plus, vos comparaisons avec nos voisins du sud ne sont que du bla-bla; quand des individus choisissent le mal, comme c'est le cas pour ces deux jeunes de 17 ans à voir leur façon de s'exprimer sur les réseaux sociaux, ils ne peuvent pas s'en tirer sans conséquence proportionnelle à leurs crimes. Ça suffit la déresponsabilisation.
Pour ma part, je crois qu'il est plus dommageable pour la société de voir des crimes impunis correctement parce que nous manquons de places en prison, que de voir des criminels croupir en prison le reste de leur vie pour toutes les vies qu'ils ont brisées.
Vous me direz que c'est trop dispendieux? Alors je vous réponds ceci: construisons des prisons moins luxueuses et moins permissives et nous aurons alors les moyens d'en construire d'autres pour être en mesure de donner de plus fortes sentences aux auteurs de crimes graves.
Guy Lefebvre
Saint-Élie-de-Caxton