Piqué par les résultats d’un sondage

OPINIONS / Le 26 juin dernier, Le Nouvelliste titrait: «Contrôle des insectes piqueurs à Shawinigan: une majorité de citoyens en faveur».

Peut-être faudrait-il nuancer, pour ne pas dire plus, et pondérer les résultats du sondage en tenant compte du profil des répondants. On éviterait ainsi de tordre la réalité.

Si 71 % des répondants au sondage fait par la firme Cible Recherche sont propriétaires de leur logement tandis que dans la réalité seuls 50,4 % des ménages le sont; si 69 % des répondants à ce même sondage sont des femmes tandis qu’en réalité elles constituent 52,2 % de la population; si 56 % des répondants au sondage ont 65 ans et plus tandis qu’en réalité ils ne comptent que pour 34,1 % de la population de 20 ans et plus; alors que faut-il conclure de ce même sondage quand on lui fait dire qu’une majorité de citoyens de Shawinigan (64 %) sont en faveur de l’épandage de larvicide contre les insectes piqueurs? Ce que moi je conclus, c’est qu’il y a quelque part quelque chose qui s’appelle de la distorsion. Non?

Les chiffres du sondage proviennent des données recueillies par la firme Cible Recherche et publiées par la Ville de Shawinigan sur son site. Les chiffres sur la population proviennent des données du recensement de 2016 et sont disponibles sur le site de Statistique Canada.

André Hamel

Secteur Grand-Mère

Shawinigan