Noël approche à grands pas et j'ai honte de ne pas pouvoir aider ces gens.

Pas prêts? Voyons donc!

L'évolution de la pyramide des besoins à Trois-Rivières. Nous avons un amphithéâtre: check. Nous allons construire un nouveau colisée: check. Nous allons construire un mégasite commercial: check. Nous allons nourrir et héberger les réfugiés syriens: ?
Alors que nous nous dorons de nos nouvelles infrastructures et de nos projets ambitieux, nous ne sommes pas prêts à mettre l'épaule à la roue et accueillir des réfugiés. Nous ne sommes pas prêts, c'est trop vite, etc. On se fait rabattre les oreilles depuis combien de temps avec la situation des réfugiés? Et nous ne sommes pas prêts? Honte à nous!
Lorsque le maire est entré en poste, il disait qu'il mènerait la ville comme une entreprise privée, aussi efficacement. Est-ce encore le cas aujourd'hui? Avez-vous besoin d'un coup de pouce pour organiser tout ça?
Étape 1: Demandez aux Trifluviens combien de réfugiés ils sont prêts à héberger le temps que la Ville s'organise?
Moi, j'ai une chambre disponible.
Étape 2: Recrutez des bénévoles.
Étape 3: Faites-en votre priorité.
Noël approche à grands pas et j'ai honte de ne pas pouvoir aider ces gens.
Karine Lebel
Trois-Rivières