Pas chez nous!

En réaction à la lettre de François Champoux «Mandela et la charte antireligion du Québec» publiée lundi.
Vous semblez jouer avec les mots pour faire penser que vous en connaissez leur sens, mais le bilan global de votre lettre m'a fait penser à nos pseudos intellectuels qui s'érigent sur leur piédestal condescendant sans mesurer l'immensité de leur bêtise.
Excusez, monsieur, si je vous malmène, mais nous avons affaire ici à des gens dont les considérations spirituelles sont les moindres de leurs soucis. Je parle de ces femmes qui veulent imposer leurs voiles dans la fonction publique.
Quand, dans votre texte, vous parlez d'une période révolue au sujet du Québec et de l'impact de l'Église catholique, vous oubliez que cela n'est pas le fait de l'Église elle-même mais de ses opposants. Il semblerait que même les religieux cherchent à réviser l'histoire.
Quand votre lettre s'intitule: Mandela et la charte antireligion du Québec, vous faites preuve d'une double erreur. D'une part, la charte proposée n'est pas antireligieuse bien au contraire et d'autre part, vous faites preuve de naïveté pour faire le jeu des intégristes religieux que vous ne semblez pas aimer pourtant.
Vous devriez lire les livres de Djemila Benhabib qui, bien que musulmane, dénonce justement les fous d'Allah dont ces femmes voilées ne représentent que la pointe de l'iceberg.
Ce projet de loi 60 ne cherche justement qu'à faire en sorte que ces fondamentalistes religieux restent dans leurs casernes. Chaque fois qu'une personne porte des signes religieux ostentatoires, elle nous envoie le message que les dogmes religieux ont préséance sur les lois humaines.
Il faut être clair là-dessus. Ces lois religieuses ont toutes été écrites par l'être humain et devraient pouvoir être contestées de la même façon que n'importe quelles autres lois. Les personnes qui travaillent pour un État démocratique ne peuvent pas revendiquer leur appartenance religieuse. Aucune religion n'accepte les principes démocratiques tels que l'égalité homme-femme, le respect des homosexuels, la liberté d'expression, etc. Elles cherchent toutes à prendre le contrôle de toutes les activités sociales dans tous les pays où elles sont actives.
Cette charte des valeurs a justement pour rôle de remettre les religions à leur place. Elle ne les empêche pas d'exister. Elle les empêche juste de nuire à notre vie démocratique.
Pour vous donner l'heure juste sur le rôle des religions, lisez les actualités au niveau international et vous verrez que les guerres de religions sont toujours d'actualité. Au Québec, on veut juste leur dire: pas chez nous!
Jean-Paul Michon
Québec