Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard

On se calme le pompon!

En réaction à la lettre de Claude Barette intitulée «La langue française... et autres choses qui vont mal», publiée dans notre édition du 21 décembre dernier.
Hola, M. Barette! On se calme le pompon péquiste. À mon avis, la langue française se porte très bien au Québec, grâce en partie à la merveilleuse loi 101 introduite par le non moins merveilleux Parti québécois il y a déjà plusieurs années. À moins que vous ne souffriez d'un complexe de persécution...
L'effroyable insulte dont vous avez été victime en recevant des demandes de don de charité rédigées en anglais seulement est tout simplement impardonnable. Imaginez-vous un seul instant si votre don allait servir à des anglophones dans le besoin!
Au lieu de blâmer M. Couillard et le Parti libéral pour cette faute dans laquelle ils n'ont rien à voir, vous n'avez pas pensé à leur retourner ces demandes de don avec une copie de votre lettre au Nouvelliste
Ils auraient probablement eu tellement peur qu'ils se seraient empressés de vous faire parvenir une lettre d'excuses rédigée en français, bien sûr.
Bon Dieu que ça va mal au Québec avec le Parti libéral au pouvoir! J'espère que vous ne voterez pas pour eux aux prochaines élections. Si les deux lettres que vous avez reçues vous ont rendu si malade, la réélection du parti dirigé par M. Couillard va sûrement vous envoyer au paradis...
Claude Paquette
Trois-Rivières