Sylvie Tardif, coordonnatrice de COMSEP, explique que les coupes décrétées par le gouvernement dans différents programmes auront un impact important pour son organisme.

Ne touchez pas à COMSEP

C'est incompréhensible, inacceptable, indécent, répugnant! Ces coupures de 100 000 $ chez COMSEP démontrent clairement à quel point ce gouvernement est déconnecté de la réalité citoyenne.
Un organisme qui a fait ses preuves depuis longtemps, qui aide des citoyens à se remettre sur la carte de l'emploi et à se sortir de la pauvreté, et les libéraux viennent leur couper les vivres! Comme si COMSEP et les autres organismes de cette trempe ne sauvaient pas de l'argent à la société, comme si ce n'était pas un investissement rentable de les financer!
Et en plus, le gouvernement coupe aussi chez les plus démunis sous prétexte que quelques assistés sociaux se promènent en Floride alors que la presque totalité d'entre eux n'ont même pas les moyens de satisfaire l'ensemble de leurs besoins de base. Le Prime Minister of Quebec, cet alter ego du Prime Minister of Canada, ne sait-il pas qu'une grande partie de la clientèle de COMSEP est justement constituée de ces gens à qui il s'en prend déjà! Hé ho, monsieur Couillard, laissez un peu les pétrolières et les banques quelques instants et venez voir comment ça se passe chez les simples citoyens.
Et tout cela en s'apprêtant à gaspiller quelque trois cents millions $ au niveau provincial et plus de 800 000 $ seulement à Trois-Rivières pour nous imposer ce traitement médical qu'est la fluoration de l'eau potable, dont il est bien connu que 99 % irait à l'égout; 300 millions $ coupés dans le Pacte fiscal avec les municipalités et environ 800 000 $ coupés depuis une couple d'années dans le budget du Cégep de Trois-Rivières, et ça vient rogner dans le budget d'un organisme aussi essentiel, dynamique, efficace et rentable que l'est COMSEP!
Téléphonons ou écrivons à nos députés locaux pour exiger d'eux qu'ils protestent auprès de leur gouvernement et lui fassent la démonstration de son illogisme. Il ne faut pas toucher à COMSEP, sinon pour en favoriser les actions qui sont efficaces, essentielles et fondées sur une longue expérience sociale et citoyenne. COMSEP est une ressource d'une valeur inestimable pour notre région et pour la société québécoise en général.
Robert Duchesne
Trois-Rivières