Michel Letarte

Michel Letarte, un homme bien!

L'officier de police Michel Letarte, agissant depuis nombre d'années comme porte-parole du service de Sécurité publique de Trois-Rivières, vient de prendre sa retraite.
Qu'a-t-il posé parmi ses derniers gestes alors qu'il était encore en fonction? Il est allé aimablement saluer des gens dans un lieu public. Pour cette raison et pour bien d'autres, j'ai voulu écrire un mot sur cet homme bien, dont je ne suis pas un ami personnel, mais que j'ai croisé ici et là au fil des ans, et dont je vais garder le meilleur des souvenirs.
L'une des premières fois que j'ai eu affaire à lui, je traversais à pied la rue des Forges sur un feu rouge, juste en face du poste de police... Qui se trouve debout de l'autre côté? L'agent Letarte.
Nous savions tous les deux qui nous étions respectivement. Il s'approche alors de moi et me dit: «Vous savez M. Godin que vous venez de commettre une infraction qui risquait de mettre votre propre sécurité en danger. Et il ajoute en souriant: mais vu que c'est probablement la première fois que vous le faites, je vais me satisfaire de simplement vous rappeler de faire attention».
Et contrairement à certains policiers dont l'uniforme, l'équipement, la fonction les amènent à s'adresser agressivement aux citoyens et à les considérer comme nécessairement animés par de mauvaises intentions, au point de vouloir, par le ton utilisé, exercer une domination outrancière et déplacée à leur endroit, Michel Letarte m'est plutôt apparu chaque fois comme un policier humain, ouvert, dont le premier réflexe envers les citoyens n'était certes pas la méfiance et la suspicion à leur égard.
Dans cette optique, je l'ai toujours perçu comme un policier qui incarnait réellement la première valeur sur laquelle repose la mission de la Sécurité publique de Trois-Rivières, soit le respect. En effet, selon la mission officielle de ce service, les policiers, dans leurs rapports avec les citoyens, devraient être amenés à se comporter avec considération et dignité envers leurs interlocuteurs.
Ce mandat va encore plus loin, en stipulant que ce respect doit amener les policiers à une ouverture d'esprit à l'égard des autres comme s'il s'agissait de membres de leur propre famille. Admettons que certains d'entre eux se trouvent à des kilomètres de cette approche...
Mais pour moi, par rapport à la mission et aux valeurs déclarées de notre police municipale, Michel Letarte est vraiment un policier modèle, un homme qui a bien saisi et exercé la notion de service public. Et je souhaite que les jeunes et futurs policiers s'inspirent de la manière dont celui-ci a accompli son devoir durant toutes ces années. Bonne retraite, Michel!
Guy Godin
Trois-Rivières