C'est la dernière journée, jeudi, pour signer le registre concernant le règlement d'emprunt pour la construction du colisée au District 55.

Mettre les aînés sur la glace

J'ai signé le registre afin que nous soyons consultés sur le règlement d'emprunt pour le nouveau colisée au District 55. Avant de me rendre à l'hôtel de ville, j'ai consulté le site Web de ma ville pour voir si on pouvait le faire en ligne, comme cela se fait ailleurs. J'espérais éviter un déplacement, mais il n'y a aucune mention du registre ni possibilité de signature électronique sur www.v3r.net!
J'ai pris ma voiture pour pouvoir me rendre au centre-ville en un jour, car j'habite le secteur des Forges, bien mal desservi par le bus. Arrivée en ville, je me rends à l'horodateur, près de l'autogare. Il y a un homme d'environ 70 ans, qui tente de payer son stationnement. Lui aussi va signer le registre. Mais voilà, il ne voit pas bien de près et n'arrive pas à comprendre «cette foutue machine». 
Je lui offre mon aide et je constate à quel point les caractères sont difficiles à lire pour certaines personnes, surtout sous le soleil. Je me rappelle les doléances de ma mère concernant la signalisation des noms de rues, difficiles à lire pour certains aînés. Tiens donc, Trois-Rivières est amie des aînés, non? Quels sont les services qu'on leur offre? 
Si on reste dans le thème, combien d'entre eux iraient patiner, jouer au hockey sur les nouvelles glaces? Ben voyons... si c'était eux qui en profitaient, on n'aurait pas besoin de nouvelles glaces! Ils iraient de jour sur celles qu'on a déjà! À qui donc profiteront les nouvelles installations?
En 2016, l'Institut de la statistique du Québec relevait que 22,3 % (31 041 personnes) de la population trifluvienne était âgée de plus de 65 ans, presque l'équivalent de la somme des deux tranches d'âge 0 à 14 ans (17 838) et 15 à 24 ans (15 429). Ce sont ces derniers qui bénéficieraient le plus de nouvelles glaces. 
Regardez le site Web de la ville. Comment se fait-il qu'il y ait davantage de services pour des jeunes citoyens qui ne paient pas de taxes, alors qu'il n'y a pas de services pour les aînés qui paient et ont payé des taxes municipales toute leur vie? Je ne pense pas que Trois-Rivières action en santé, le Programme d'aide pour l'achat de couches ou les équipements récréatifs des parcs municipaux soient inclusifs pour les aînés! 
Comment se fait-il qu'il n'y ait pas davantage de projets, d'événements ou services émanant de l'hôtel de ville pour cette population qui paie ses taxes municipales? On n'est pas allé chercher beaucoup d'argent dans le programme de subvention Québec ami des aînés, moins que la moyenne des seize régions et ce sont des organismes communautaires qui en ont fait la demande.
Disons que la ville de Trois-Rivières ne brille pas par son leadership concernant les projets pour les aînés! Et à part qu'en campagne électorale, il n'y aura pas de «virée du maire» dans les résidences de personnes âgées où elles paient de gros loyers... bien taxés.
Au lieu de créer des services de proximité pour les aînés, comme une maison intergénérationnelle, un service à domicile des ressources des bibliothèques, des popotes roulantes ou des cuisines communautaires de quartiers, une offre élargie de transport adapté, de l'accompagnement citoyen, etc., on demande aux aînés de payer encore, et on réclame un emprunt pour des infrastructures qui ne leur serviront pas ou très peu!
Pourtant, on veut en attirer davantage pour vivre ici une belle retraite. On se tire dans le pied en mettant les aînés sur la glace! 
Johanne Rocheleau
Trois Rivières