Soeur Louise Provencher

Merci, Madame Légaré!

En réaction à la chronique d'Isabelle Légaré intitulée «Soeur Taxi et son accordéon», publié dans notre édition du 16 juin dernier.
Quelle belle rencontre que celle de soeur Louise Provencher racontée par la chroniqueuse Isabelle Légaré!
Briser des frontières à cette époque? Tout un défi! Et c'est dommage que contrairement aux profs masculins, elle ait dû donner son 200 %. L'ère «macho» d'antan n'était pas facile pour la gent féminine, hélas! Et ce n'est pas encore éradiqué; il y a des preuves tout autour de nous.
Merci à madame Isabelle Légaré de nous faire connaître tout au long de ses chroniques de si merveilleuses personnes!
Angèle Brouillette
Trois-Rivières