Mauvaise note pour la Ville de Trois-Rivières

Je suis heureux d'habiter Trois-Rivières. Il s'agit d'une ville généralement bien administrée. Toutefois, j'arrive à la conclusion que le service des travaux publics a franchement mal planifié les travaux du boulevard Parent qui auront lieu cet été de juillet à octobre.
Il a été annoncé que le segment d'un kilomètre entre le boulevard des Chenaux et la rue Gilles-Lupien sera fermé à 100 %, sept jours sur sept, 24 heures sur 24 (tel qu'indiqué sur les panneaux).
Les citoyens de plus de 2500 adresses de ce secteur, en plus des travailleurs du parc industriel ainsi que les livreurs et les transporteurs des prisonniers devront emprunter, dans la plupart des cas, des détours importants de plusieurs kilomètres, de façon quotidienne entraînant des coûts plus élevés de déplacement et des désagréments évidents.
Dans mon cas précis, ce détour représentera plus de 25 km par jour, dans des conditions de congestion prévisibles. Bien que les travaux prévus soient souhaitables, l'annonce de ceux-ci, la fermeture complète de la route, à la dernière minute, et le peu de recherche fait pour offrir une voie de contournement démontrent un manque de considération important envers les citoyens, les passants et les commerçants.
Considérant la durée des travaux, une voie de contournement aurait dû être jugée essentielle afin que ces travaux puissent être réalisés. Ce n'est pas le cas et c'est regrettable. Je souhaite que le «politique» à la Ville s'en mêle ou que les citoyens de la portion nord et touchés par les travaux se fassent entendre.
Gaëtan Bouchard
Trois-Rivières