Jean-François Lisée, candidat à la direction du PQ

Lisée, l'homme du rassemblement national

Plus le Québec s'enlise dans la spirale destructrice de la gouvernance libérale, plus le désir des Québécois d'en finir est grand et plus leur appel à l'alternance est fort.
Cet appel, Jean-François Lisée l'a entendu. C'est pourquoi il s'est engagé, le 16 mai dernier, à ne pas tenir de référendum dans un premier mandat péquiste. Ainsi, il propose de rassembler les nationalistes québécois, qu'ils se situent à gauche ou à droite de l'échiquier politique, autour d'un objectif commun: «Chasser les libéraux.»
La démarche de M. Lisée ne se résume évidemment pas dans un slogan. De tous les candidats à la direction du Parti québécois, il est celui qui a énoncé le plus clairement la direction qu'il souhaite donner au Québec: gel de la rémunération des médecins, modification du rôle de la Caisse de dépôt, réduction des seuils d'immigration, rejet du multiculturalisme canadien au profit de la concordance culturelle, mise en place d'une politique en matière de laïcité, facilitation de l'entrepreneuriat, opposition à l'exploitation du pétrole sur Anticosti et plus encore.
Le redressement moral et économique du Québec est urgent et constitue une tâche colossale. Par ses idées et son expérience politique que lui confèrent les longues années qu'il a passées aux côtés de grands premiers ministres, M. Lisée s'avère être l'homme capable d'incarner, d'oser et de réussir le rassemblement de toute une nation.
Jeremy Normand
17 ans
Trois-Rivières