Libéraux pour le peuple ou la finance?

Ça termine bien l'année, les libéraux fédéraux nous font un beau cadeau.
La loi provinciale sur la protection des consommateurs ne s'appliquera plus aux banques. C'est pour nous donner une meilleure protection que le ministre des Finances nous a dit. Pour avoir la même protection à travers le pays.
Voyons pour la protection: en 2000, les banques ont commis un acte illégal, un recours collectif a été intenté. Quatorze ans plus tard, soit en 2014, les banques ont dû indemniser à hauteur de 32 millions $. Les banques n'ont pas apprécié. Ça n'a pas été long: deux ans plus tard, le projet de loi C-29 est présenté et adopté.
Quand les libéraux ont été élus, je croyais qu'ils étaient pour le mieux-être des citoyens. Jamais je n'ai pensé que les libéraux enlèveraient aux citoyens pour donner aux banques. C'est pourtant ce que les libéraux ont fait avec la loi C-29.
Si les sénateurs ne sont pas capables ou ne veulent pas faire amender cette loi, c'en est fait. Les banques n'auront plus à payer quoi que ce soit pour un acte illégal ou un abus de pouvoir. L'ombudsman, nommé par les banques, n'a qu'un droit de recommandation, aussi bien dire aucun droit. J'en appelle aux sénateurs. S'il vous plaît, protégez-nous! Vous êtes notre seule chance.
Robert Landry
Trois Rivières