Leur mémoire: une richesse

Et si ce malheur, cette tragédie brûlante de la résidence pour personnes âgées du Havre de L'Isle-Verte avait pu être évité, ces gens du patrimoine québécois auraient pu nous raconter leur vécu d'un autre temps. Ces piliers du Québec, base de notre culture, de nos moeurs de nos valeurs, auraient eu tant de choses à raconter. Pourquoi ne les avons-nous pas honorés davantage de leur vivant?
Et si nous pouvions reculer le temps, parlerions-nous autant d'eux? Je ne crois pas. On continuerait d'attendre en silence que leur tour arrive d'aller au cimetière. Depuis des siècles, nous laissons passer de l'autre côté du temps des richesses mémorables sans nous en soucier vraiment. Ce drame ramènera-t-il notre société à plus d'attention pour nos âgés, plus de prévention, plus de vénération et moins de contingentement?
Ce drame suffira-t-il à réveiller le lien patriotique qui semble s'endormir en nous, au profit du multiculturalisme individualiste?
Beaucoup de personnes âgées sont toujours vivantes et présentes parmi nous. Empressons-nous donc d'y puiser cette grande richesse enfouie dans leur mémoire, qu'est l'histoire humaine du Québec, pendant qu'il en est encore temps.
Mon coeur sympathise avec vous, gens de L'Isle-Verte.
Ghislaine Noël
Trois-Rivières