Le livre n'est pas mort à Shawinigan

En réaction à la lettre de Guy Arcand intitulée Une ville sans librairie est une ville sans culture.
La récente annonce de la fermeture de la succursale Renaud-Bray de la Plaza de la Mauricie a donné lieu à quelques échanges aigres-doux et à une affirmation aussi péremptoire qu'inexacte. Avec cette fermeture, Shawinigan, privée de librairie serait désormais une ville «sans culture».
Or, il y a toujours à Shawinigan une excellente librairie et qui plus est, créée et administrée par un Shawiniganais de naissance dont le travail créatif est connu et admiré ici et ailleurs. Qui dans la région ne connaît pas Bryan Perro? Mais on dirait que Perro Libraire est moins connu que son créateur. Vrai que son établissement est un peu «confidentiel», discrètement installé au 580 avenue du Marché. Il n'en demeure pas moins qu'il s'agit là bel et bien d'une librairie avec tous les attributs auxquels on s'attend quand on la découvre et que l'on s'y rend pour bouquiner un peu.
La direction de Renaud-Bray, en l'occurrence le Montréalais Blaise Renaud, sans doute grand connaisseur des habitudes d'achat des gens de la région, invite les Shawiniganais à se procurer leurs livres chez lui, mais à Trois-Rivières. Fort bien! C'est son droit. Mais c'est aussi le droit des lecteurs du coin de voir s'il n'y aurait pas, près de chez eux, quelqu'un capable de très bien les servir. Et pourquoi ne serait-ce pas Perro Libraire?
Jean-François Couture
Sainte-Thècle