Le centre de services Saint-Paul de la Caisse Desjardins doit-il vraiment fermer?

La nouvelle circulait déjà mais Le Nouvelliste du 17 février confirme sous la plume de Marc Rochette que la Caisse Desjardins Laviolette a décidé de fermer le centre de services situé sur la rue Saint-Paul au coin du boulevard du Saint-Maurice. Raison évoquée: peu de transactions aux comptoirs avec caissiers.
Si on analyse bien l'article, on peut voir que les statistiques portent sur l'ensemble des transactions réalisées par les membres de la Caisse Laviolette. Pourtant, en ce qui concerne la réalité du comptoir Saint-Paul, tous les gens qui fréquentent cette succursale vous diront que le service comptoir était très en demande. Il n'est pas rare d'y voir une file d'attente significative.
Il est clair que le nouveau modèle d'affaires de Desjardins vise à centraliser les activités et à développer vers l'avenir avec les services Internet et mobile. Pourtant, il existe dans un secteur comme celui où est situé le centre de service Saint-Paul encore beaucoup de personnes qui sont soit plus âgées soit moins initiées aux services Internet. Pour eux, le service comptoir était quelque chose d'utile, d'apprécié et de significatif. Probablement qu'il n'y aura pas de retour en arrière mais ne serait-il pas possible de prolonger la vie de ce point de service? Rappelons que ce point de service avait été ouvert à la suite de la fermeture des caisses Notre-Dame et Saint-François-d'Assise. Minimalement, ne serait-il pas pensable de s'associer avec un ou des organismes du quartier pour aider les personnes plus démunies face à l'informatique et l'Internet? Il faut faire attention pour ne pas laisser pour compte les personnes qui comptaient sur le service des caissiers et des caissières.
Jean-François Aubin
Conseiller municipal
District Marie-de-l'Incarnation