Le député de Nicolet-Bécancour Donald Martel

Le Carrefour des jeunes: une initiative inspirante

L'auteur, Donald Martel, est député de Nicolet-Bécancour à l'Assemblée nationale.
Je veux dire bravo aux enseignants et aux stagiaires qui ont piloté le Carrefour des jeunes, une très belle initiative organisée à l'intention des élèves de l'école Les Seigneuries de Saint-Pierre-les-Becquets et à laquelle j'ai été invité à participer. On voulait entre autres permettre aux élèves de se familiariser avec des questions d'actualité et leur offrir la possibilité de s'exprimer sur des sujets choisis.
J'ai ainsi été invité à m'asseoir devant une classe d'élèves et à échanger avec eux, de la manière la plus directe et la plus spontanée possible, et je dois dire que j'en suis ressorti fort réjoui et impressionné par l'aplomb et le sérieux des opinions exprimées. On dit souvent que les jeunes n'ont pas d'opinion, qu'ils ne s'intéressent pas à la politique, qu'ils sont indifférents à tout ce qui se passe autour d'eux. Cette expérience m'a convaincu du contraire! Les lecteurs du Nouvelliste ont d'ailleurs pu le constater en prenant connaissance des lettres fort bien rédigées écrites par huit jeunes participants à ce Carrefour et qui ont été publiées dans ce journal tout au long de la semaine.
Ce genre d'échange ne peut qu'être bénéfique pour tous. Les jeunes profitent en effet d'une communication très étroite et très spontanée avec un député, ce qui les amène à mieux connaître son côté humain et à démystifier le monde de la politique. Pour moi, le fait de participer à ce projet en tant que député a constitué un très beau moment. Le contact que j'y ai fait était complètement différent de ce que vit normalement un politicien. En effet, rares sont les occasions où on me demande mon opinion sur des sujets concrets de la vie, loin de ceux qu'on aborde généralement en politique.
Le résultat en a été une expérience fort enrichissante pour moi, au point où je souhaiterais que tous les hommes et femmes politiques se fassent un devoir de rencontrer les élèves du secondaire sur leur territoire dans un environnement similaire à celui que j'ai connu dans le cadre du Carrefour des jeunes. Je le souhaite en pensant notamment à la diminution graduelle du taux de participation aux élections, diminution plus marquée encore chez les jeunes. Ce phénomène nous interpelle tous, les élus, les parents, les maisons d'enseignement et même les médias. Dans ce contexte, des initiatives comme celle prise par l'école Les Seigneuries de Saint-Pierre-Les-Becquets sont à mon avis de nature à stimuler l'intérêt des jeunes pour la chose publique et à renforcer notre démocratie.
Félicitations encore aux organisateurs et aux participants de cette activité et merci au Nouvelliste de s'être fait l'écho de cette initiative.