John Kennedy aurait eu 100 ans le 29 mai.

L'assassinat de John Kennedy décrypté!

John Kennedy aurait eu 100 ans le 29 mai 2017. Il fut assassiné en plein jour le 22 novembre 1963 à Dallas au Texas. Les documents classés maintenant accessibles permettent de retenir ce qui suit comme l'hypothèse la plus vraisemblable parmi l'ensemble des options envisagées.
L'assassinat de Kennedy a été planifié par Lyndon Johnson avec l'aide de trois comparses: Roy Truly alors Directeur du Dépôt de livres de Dallas, Edgar Hoover alors Directeur du FBI et Malcom Wallace, à l'emploi de Johnson, le tireur d'élite embusqué au travers des milliers de livres entassés au sixième étage du Dépôt de livres précité.
Dans cette affaire Lee Harvey Oswald n'aurait été qu'un pastiche. Malcom Wallace a tiré. Dès lors, il lui suffisait simplement de se cacher parmi les amoncellements de livres du sixième étage en attendant que la police quitte les lieux, guidée en cela par Roy Truly.
Une fois le circuit de la limousine établi, le directeur du dépôt de livres du Texas, Roy Truly, lance une rénovation du plancher du sixième étage de l'édifice. Cela a eu comme effet de créer des amoncellements de livres un peu partout sur l'étage d'environ 10 000 pieds carrés.
Roy Truly embauche alors Lee Harvey Oswald, un type totalement inconnu de sa part, suite à une recommandation d'une personne qu'il ne connaît pas davantage Ruth Paine. Elle lui recommande Oswald sur l'information d'une connaissance qui est l'épouse de Georges de Mohrenschildt, un ex-agent des services secrets d'Allemagne devenu après la guerre 1939-45 un agent du CIA. Truly embauche Oswald alors qu'il vient de faire huit mises à pieds dans son personnel quelques semaines auparavant.
Une empreinte digitale a été identifiée comme appartenant à Malcom Wallace parmi les boîtes du nid du tireur. En effet, la police avait déjà recueilli l'empreinte digitale de Wallace lors d'un meurtre antérieur. Par surcroît, la physionomie de Malcom Wallace a été décrite par quelques témoins qui l'ont aperçu dans la fenêtre du sixième étage. Si un témoin décrit clairement la physionomie de Wallace, six autres ont vu la silhouette du tireur. Tous ont témoigné qu'il ne portait pas un chandail de la même couleur que celui d'Oswald le jour de l'assassinat.
Deux secrétaires qui regardaient le défilé présidentiel soit Vickie Adams et Sandra Styles, accourent rapidement dans le seul escalier accessible de l'édifice. Elles ne voient personne descendre du sixième étage. En outre, Caroline Arnold, une secrétaire déclare avoir vu Oswald dans la «lunchroom» du deuxième étage vers 12h25 alors qu'elle sortait de l'édifice. Rappelons que Kennedy fut tué à 12h30.
Immédiatement après les tirs de carabine du 6e étage du Dépôt de livre, l'agent Marion Baker entre précipitamment dans l'édifice. Il arrive au lunchroom du second étage avec Truly derrière lui environ une minute après les trois coups de fusil dont deux toucheront Kennedy. Il voit Oswald assis buvant un coke comme c'était son habitude d'y être à l'heure du lunch.
Comme les deux ascenseurs sont bloqués au cinquième étage, Truly monte les marches avec l'agent Baker jusqu'au cinquième étage. C'est là qu'ils prennent tous les deux l'ascenseur. Truly ne s'arrête pas au sixième étage. Il conduit l'agent Baker sur le toit. En revenant, il s'arrête au sixième alors que plusieurs policiers y sont déjà rendus. C'est là qu'une carabine est trouvée.
Truly ordonne un rassemblement de tous les salariés présents. C'est là qu'il lance : «Où se trouve Oswald?». Sauf que plusieurs salariés avaient pris congé afin de participer aux festivités entourant le passage de John Kennedy à Dallas. Dès lors, tous les policiers présents quittent les lieux du crime sans prendre le temps de fouiller les amoncellements de boîtes. La police attrape alors Oswald!
Jean-Claude Bernatchez,
Professeur titulaire,
Université du Québec à Trois-Rivières