Alain Bellemare
Alain Bellemare

Laissons parler les chiffres et faisons les comptes!

OPINIONS / On dit que le calcul vaut le travail… Cet adage n’est pas toujours vrai. Monsieur Bellemare, l’ex-PDG de Bombardier, récemment «retraité», devrait changer 14 568 320 000 culottes d’incontinence, à titre de préposé aux bénéficiaires, pour égaler ses revenus des deux dernières années.

Savez-vous que deux années, à titre de président directeur général (PDG) chez Bombardier équivalent, en salaire, à 824 années et deux mois et deux semaines à titre de préposée aux bénéficiaires?

En effet, une préposée aux bénéficiaires gagne annuellement environ 25 480 $ alors que le revenu annuel moyen de monsieur Bellemare totalise une somme de 42 millions $ en deux années (13,8 M$ en 2018, 10,8 M$ en 2019 et 17,4 M$ en indemnité de départ).

Pour obtenir ces revenus, la préposée devrait donc se dévouer pendant plus de 824 ans auprès de ses bénéficiaires!

Huit cent vingt-quatre ans... Toute une vocation! Soixante-huit culottes d’incontinence par jour multiplié par cinq jours, multiplié par 52 semaines, multiplié par 824 années et deux mois et deux semaines, cela donne 14 568 320 000 culottes souillées à changer!

C’est de la culotte ça, monsieur Bellemare! Presque plus culotté que vous, Monsieur!

Ce qui est choquant, c’est le moins que je puisse écrire, ce qui est «révoltant» donc dans ce congédiement, c’est que ces millions de dollars sont encore puisés directement dans nos poches; rappelez-vous le «sauvetage gouvernemental» accordé à Bombardier il n’y a pas si longtemps!

Même Michel Nadeau, directeur de l’Institut sur la gouvernance, se prononce contre cette indemnité en raison de la contre-performance de monsieur Bellemare, en Bourse.

Monsieur Nadeau estime, dans le cas de l’ex-PDG de Bombardier, que «ça ne mérite pas deux ans de salaire plus les bonis».

Alors que monsieur Éric Martel, successeur de l’administrateur congédié, renonce au salaire de son premier mois comme PDG, alors que le président du CA de Bombardier, Pierre Beaudoin, demande de ne pas toucher sa rémunération de plus de 1 M$ d’ici la fin de l’année, Monsieur Bellemare, le «pauvre homme», va se remplir les poches… à nos dépens!

Monsieur Bellemare, n’oubliez pas, en ce temps de pandémie, de porter votre masque; la COVID pourra vous servir de prétexte pour dissimuler votre opportunisme outrancier!

Et… même après le Coronavirus, puis-je vous suggérer de continuer à porter votre masque; cela vous évitera d’être reconnu sur la rue!

Jean Paquette

Trois-Rivières