«Laïcité exclusive» ou... la naissance d'une religion

Dans un texte d'opinion, publié dans ces pages le 6 février dernier, j'ai laissé sous-entendre certains concepts. Un texte d'opinion ne permet pas de développer un concept de façon approfondie; moins encore si le sujet présenté vise un but précis.
Des réactions à l'opinion émise sous le titre La source du drame, on peut déduire ceci: de l'avis d'au moins deux lecteurs: «Malik est un modèle d'intolérance!».
L'auteur de la principale réaction a en partie raison, il me faut humblement le dire ici.
Nuançons cependant un détail qui, de prime abord, pourrait sembler anodin! La source du drame s'adresse à mes concitoyennes et concitoyens du Québec. Il a pour but, légitime, de dénoncer des gens, des organisations, des médias, des «politiques» dont la langue acerbe et la plume bien affûtée, engendrent peurs, divisions, zizanies, haines.
Jamais au grand jamais mes mots n'ont visé la population québécoise dans son intégralité (et encore moins trifluvienne) mais, plutôt et spécifiquement, les personnalités, organismes, médias et politiques cités et ciblés. Bien sûr, la liste n'est pas exhaustive, loin s'en faut!
Comment pourrais-je «m'insulter» moi-même?!
Je revendique haut et fort mon statut de Québécois; d'autant plus que si je suis Québécois, cela est mon choix!
Peu de Québécois et de Québécoises ont fait le choix «conscient» d'être Québécois. Leurs arrière-arrière-grands-parents eux, l'ont fait. Les Québécois par choix sont, naturellement, ces immigrants dont je fais partie.
Mes parents n'ont pas fait le choix de prendre le Québec pour patrie! Moi, oui! Et je peux dire, aujourd'hui, que j'en suis fier! Comme je suis fier de mes concitoyens et concitoyennes du Québec.
Ceux qui sont pointés de ma plume ne se gênent nullement pour déverser des flots d'insanités et de faussetés engendrant la haine dans le coeur de leurs concitoyens. Ils ne sont pas des millions mais ils agissent; ils occupent le vide que les pacifiques désertent sans même en prendre conscience!
Les témoignages d'amour fraternel aussi sincères que réels exprimés par l'humble et sincère Québécois(e) sont si nombreux et concrets qu'il serait insensé de les occulter.
Tout particulièrement pour moi, qui ai reçu cette fulgurante décharge d'amour, de solidarité et de compassion en plein coeur lors de nombreux événements auxquels j'ai eu le privilège de participer. 
Dénoncer cette nouvelle religion, issue d'un concept pur (la laïcité) qui a été détourné, instrumentalisé, produisant un rejeton (la laïcité exclusive: qui prône la disparition totale de toute religion au Québec), tout comme ont été détournées et instrumentalisées d'autres religions porteuses pourtant, dans leur essence, d'un bienfait certain pour l'évolution des humains, semble déranger les nouveaux prêtres et nouvelles prêtresses qui ont donné vie à cette nouvelle religion - dont les adeptes, au Québec, sont devenus relativement nombreux.
La religion n'est pas la source du mal! 
Le mal vient de ceux qui, pour une raison ou une autre, détournent la religion de son essence, de sa noble mission: l'éveil spirituel et universel de l'humanité!
En ce sens, je crois que le fait de dénoncer ces gens-là (et ceux qui les soutiennent aveuglement) ne fait que rétablir un certain équilibre - bien que malheureusement, je le fais avec beaucoup du retard.., je l'avoue et m'en excuse!
Je souhaite ardemment que d'autres aient le courage de dénoncer ceux qui, au nom d'intérêts obscurs, divisent les citoyennes et citoyens du Québec. 
Humblement vôtre!
Malik Hammadouche
Trois-Rivières