La course au cochon graissé.

L'acharnement ne rapporte pas

En réaction à l'éditorial de Martin Francoeur intitulé «Des critiques qui ne collent pas», publié dans notre édition du 9 août dernier.
Je suis parfaitement d'accord avec Martin Francoeur quand il dit que les critiques envers la course au cochon graissé, dans le cadre du Festival du cochon, sont injustifiées et abusives.
Les responsables de l'événement ont toujours démontré qu'ils mettaient tout en oeuvre pour éviter que les animaux utilisés souffrent.
Oui, on peut critiquer l'activité elle-même, mais pas avec des arguments qui ne tiennent pas la route.
Francine Giguère
Nicolet