Le CIUSSS de la Mauricie–Centre-du-Québec assure avoir mis en place les actions nécessaires visant à minimiser les impacts pour la population à la suite du retrait du financement du Centre de prévention du suicide Centre-de-la-Mauricie–Mékinac. Cette décision, prise au terme d’un processus rigoureux de suivi particulier, est survenue lorsqu’on a conclu que l’organisme n’était plus en mesure de répondre adéquatement aux attentes et aux besoins.

La prévention du suicide au cœur de nos préoccupations

La présente se veut une réponse à la lettre d’opinion de M. Claude Beaudoin, parue le 3 août dernier, en lien avec les services en prévention du suicide pour les territoires du Centre-de-la-Mauricie et de Mékinac. Nous tenons à rectifier certains éléments qui y sont rapportés.

En réaction à la lettre de M. Claude Beaudoin intitulée «Prévention du suicide: un recul pour la région», publiée dans notre édition du 3 août dernier.

Tout d’abord, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) a la responsabilité de s’assurer que les soins et services offerts répondent aux besoins de sa population. De ce fait, la qualité des services offerts a toujours été le souci premier de notre établissement.

Notre rôle dans le cadre du Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC) est d’assurer une vigie pour que les organismes communautaires financés par l’établissement offrent des services de qualité en fonction de leur mission respective. Nous veillons constamment à soutenir les organismes communautaires tout en respectant leur autonomie organisationnelle. Après un processus rigoureux de suivi particulier, nous avons pris la décision de retirer le financement du Centre de prévention du suicide Centre-de-la-Mauricie–Mékinac puisque celui-ci n’a pas été en mesure de répondre adéquatement à nos attentes, et ce, malgré les délais supplémentaires qui lui ont été accordés en cours de processus.

Dès que le retrait de la reconnaissance et du financement du Centre de prévention du suicide Centre-de-la-Mauricie–Mékinac a été confirmé, nous avons travaillé ensemble pour nous assurer de mettre en place les actions nécessaires visant à minimiser les impacts pour la population et la référer vers les bons services. Par exemple, durant la période transitoire, et ce, de façon temporaire, le message automatisé et une bascule des appels vers des services spécialisés ont été convenus avec les acteurs concernés afin qu’une personne en crise puisse rapidement être dirigée vers une ressource appropriée. L’option d’une boîte vocale ou d’un répondeur n’a jamais été envisagée. Notre volonté est de maintenir les services de proximité en prévention du suicide disponibles pour ces territoires.

Comme mentionné dans un communiqué diffusé en mai dernier, nous rappelons à la population les services accessibles 24 heures par jour, 7 jours par semaine:

la ligne d’intervention provinciale: 1 866-APPELLE (277-3553) et le Service régional Info-Social (811).

Il est également possible pour la population de consulter sans rendez-vous au CLSC de leur région. Pour connaître les endroits où se rendre afin d’obtenir de l’aide, visitez la section suicide de notre site Web: ciussssmcq.ca.

Dans le but d’offrir rapidement des services de proximité dans la communauté, le CIUSSS MCQ a procédé à un appel d’intérêt auprès des Centres de prévention du suicide déjà existants de la Mauricie et du Centre-du-Québec pour la desserte des territoires du Centre-de-la-Mauricie et de Mékinac. De plus, la démarche vise à desservir celui du Haut-Saint-Maurice et à offrir des services de sentinelles (programme visant à rejoindre une clientèle à risque suicidaire dans différents milieux) à l’ensemble de la Mauricie.

La prévention du suicide est au cœur de nos préoccupations et nous travaillons à pied d’œuvre afin de mettre en place des services de proximité répondant aux besoins de la population. En ce sens, une annonce suivra prochainement quant à une nouvelle offre de services.

Dave Fillion, directeur adjoint des services sociaux généraux et dépendance

Chantal Raymond, directrice adjointe - Responsable du programme de soutien aux organismes communautaires

CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec