Le président élu des États-Unis, Donald Trump

La peur de l'inconnu, mais pourtant!

Depuis que Donald Trump a gagné la présidence des États-Unis, ça énerve beaucoup de personnes, les journalistes en premier. Ça leur permet de faire des reportages pour apeurer la population, car Donald n'est pas un politicien, mais un homme d'affaires milliardaire.
Ensuite il y a la classe des richissimes, qui de par leur fonction à différents niveau politique et autre émettent des opinions subjectives frôlant la peur, car Donald ne pense et ne parle pas comme eux.
Les USA, ont-ils encouragé ou dénoncé Bush, lors de l'acquisition sournoise du pétrole de Mussen? Alors cessez SVP vos reportages stupides, afin d'augmenter vos quotas d'écoute.
Nous avons peur de perdre nos industries à cause de Donald, pourtant nos gouvernements signent plein de traités avec n'importe qui, et nous restons confiants.
Nous allons tous nous faire berner, par les gouvernements actuellement en place.
Jean Charest nous a enfoncés dans la merde. Pourtant, il a négocié le traité avec les étrangers, en nous faisant croire que ce sera une bonne affaire pour tous les Canadiens... Foutaise! Il était mauvais comme premier ministre du Québec et pas très futé comme chef du parti bleu, mais il continue de s'occuper de notre avenir.
Philippe Couillard et son équipe nous ont fait croire qu'ils devaient couper partout afin de remettre le Québec sur les rails, mais ils n'avaient pas plus les mains sur le volant que le fatiguant d'avant. Beaucoup de gens ont souffert de ses niaiseries futiles, maintenant ils sont des héros, non des zéros qui ne nous redonnent aucunement ce qui nous a été enlevé sous le couvert de la démocratie.
Justin Trudeau le raffiné, l'adonis, l'hypocrite qui ne vaut pas mieux que son papa. Il essaie sous différents stratagèmes d'aider ses amis, notamment les banques, en voulant les soustraire à nos lois provinciales. Puis il continue à collecter de l'argent presque illégalement en se foutant de ce qui fut mentionné pendant les commissions Gomery et Charbonneau; ça n'a pas coûté assez cher.
À mon avis il est plus apeurant de demeurer au Québec et au Canada que de vivre aux USA.
Il n'est pas normal qu'en 2016, que des parents qui travaillent tous les deux puissent avoir recours aux banques alimentaires, leur salaire se situe-t-il au-dessus ou au-dessous du seuil de la pauvreté?
Avez-vous entendu un politicien se plaindre ou prendre parti pour ses ouailles afin que celles-ci puissent profiter à plein du salaire honnêtement gagné!
Alors de qui devrions-nous avoir peur?
Maurice Leblanc
Shawinigan