La modération a bien meilleur goût

En réaction à la lettre de Gaétan Frigon intitulée «La SAQ et les prophètes de malheur», publiée dans notre édition du 2 juin.
Pour reprendre une parole de M. Gaétan Frigon, cet ex-PDG de la SAQ, à mon tour, je suis «estomaqué», mais pas pour les mêmes raisons. L'opinion de cet ex-administrateur ne fait pas sérieux quand il met sur les mêmes tablettes le Ketchup, les Corn Flakes et le vin.
À l'entendre, il est le seul à avoir le pas, dans la grande parade des «critiqueux», de la SAQ, à savoir: «les personnes en autorité, les journalistes, les chroniqueurs chevronnés et les autres».
Il aurait intérêt grandement à revoir le reportage télé de Radio-Canada sur les manières de faire à la SAQ et à la LCBO.
On entend dire souvent que la modération a bien meilleur goût, non seulement pour les boissons alcooliques, mais également dans ses jugements, ce qui nous aurait laissé un goût moins amer.
Gilles Blais
Secteur Grand-Mère
Shawinigan