Yvon Deshaies

La modération a bien meilleur goût

Le Nouvelliste du 16 mars dernier rapportait des propos qu'aurait tenus le maire de Louiseville, M. Yvon Deshaies, auprès d'adolescents, relatifs à la consommation de cannabis.
Rejoints par Le Nouvelliste, deux conseillers, dont je suis, et deux conseillères de la Ville de Louiseville se sont contentés de se dissocier des propos de leur maire, ne s'aventurant pas davantage dans leur dénonciation, au grand dam de certains citoyens qui ont qualifié dans les réseaux sociaux les propos du maire d'irréfléchis, d'irresponsables et j'en passe.
Eût-il été plus approprié que ces élus, collègues du maire, lancent publiquement les hauts cris, s'offusquent allègrement de sa sortie intempestive, se complaisent dans l'indignation jusqu'à la porter vers le dénigrement du premier représentant de la Ville?
Les conseillères et conseillers concernés ont privilégié un désaccord poli, ils se sont gardés de jouer la carte politique et ils ont bien fait, à mon avis.
Ils ont préféré s'en tenir à leur priorité de bien remplir leur fonction d'élu municipal jusqu'à la fin de leur mandat, laissant à la population, le moment venu, le soin de juger de sa satisfaction à l'égard de ses élus. 
Gilles A. Lessard
Conseiller municipal
Louiseville