La grande classe!

Dimanche soir, je me suis mis à zapper et je me suis arrêté sur les Golden Globes, gala qui remettait ses trophées au cinéma. Ici, au Québec et au Canada, on nous présente toujours les Américains sous leurs plus mauvais jours. Mais côté gala, ils sont imbattables et surtout ils ont de la classe.
Tous sont en habits de gala: robes longues pour les dames et noeuds papillons pour la plupart des hommes. Quelques décolletés, mais rien de provoquant, et pas de jupes courtes et de blouses qui en dévoilent plus qu'elles n'en cachent.
Chaque lauréat qui se présentait pour recevoir un trophée était bien rasé, à part certains bien sûr qui arboraient une petite barbe. Mais personne, comme dans nos galas à nous que je ne suis plus capable de regarder, avec des hommes pas rasés depuis deux ou trois jours, portant jeans et T-shirt et bien souvent aussi, le coco rasé. A-t-on besoin de s'exhiber ainsi pour prouver qu'on est différent? Je ne le crois pas.
De plus, personne n'a dit de niaiseries. En fait, c'était de la grande classe comme nous en démontrions ici aussi il n'y a pas si longtemps. Mais tout s'enchaîne; nous avons perdu notre fierté et tout s'ensuit. Ça en est la conséquence qui n'est pas toujours belle à voir. Loin de moi l'idée d'être négatif, je veux seulement souligner qu'il y a une façon de faire les choses et nos amis les Américains l'ont compris. Ils sont fiers et tiennent à le démontrer en toutes occasions.
Gaston Bouffard
secteur Grand-Mère