Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le premier ministre du Québec, François Legault.
Le premier ministre du Québec, François Legault.

La girouette

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
OPINIONS / En réponse à la lettre de Mme Alexandra Malenfant-Veilleux publiée le samedi 3 avril.

Vous mentionnez dans votre opinion que nous avons besoin d’un chef ou d’une cheffe d’État qui a une vision claire de la situation et un plan précis pour la sortie de la crise. Avez-vous quelqu’un à nous proposer? Emmanuel Macron peut-être? Ou Doug Ford ou Kim Jong-un? Andrés Manuel López Obrador ferait-il votre affaire? Les chefs d’État présentement se battent contre un ennemi invisible. Difficile de prévoir ses prochains coups bas.

Je pourrais suggérer le professeur Amir Attaran qui lui aussi semble avoir toutes les réponses aux différents dilemmes en accusant injustement les Québécois de racistes. Ma défunte tante Rachel disait souvent: «Ce n’est pas parce que quelqu’un a beaucoup d’éducation qu’il a du savoir-vivre.» Ce qui semble être le cas ici avec le professeur Amir Attaran.

Mme Denise Bombardier a écrit une rubrique intéressante le samedi 3 avril dernier intitulée La solitude de François Legault. Je me permets de citer quelques passages de son texte: «Quant à la cheffe libérale, Dominique Anglade, elle s’est acharnée, non sans une agressivité mal contrôlée, à dénoncer le gouvernement Legault qui jouerait au yo-yo avec le moral de la population. Comme si toutes les décisions de confinement et déconfinement, qui plongent les citoyens dans l’insécurité psychologique et limitent bien sûr leur liberté, avaient pour but non pas de protéger des gens contre la COVID, mais plutôt de les accabler sans raison. Qui peut sérieusement affirmer que le Québec dirigé par le PLQ avec à sa tête Dominique Anglade serait plus cohérent et plus prévoyant dans ses décisions que le gouvernement Legault ? Qui souhaiterait que Québec solidaire soit à la tête du Québec, en pandémie ou pas? C’est un parti qui est déchiré entre son extrême gauche et sa gauche actuelle. Et qui imagine que le PQ, même dans sa nouvelle mouture, est en mesure de gouverner le Québec ?» Fin de citation.

Vous pourriez vous porter volontaire pour répondre aux plaintes des citoyens. Vous savez, les citoyens qui se plaignent du confinement et ceux qui se plaignent parce qu’il n’y a pas assez de confinement. Répondre aussi aux parents qui veulent que leurs enfants retournent à l’école et ceux qui ne veulent pas retourner leurs enfants à l’école. Sans parler de tous les commerçants qui perdent beaucoup d’argent avec le confinement et qui, comme vous le dites si bien, ne savent plus à quel saint se vouer. Puisque votre compréhension de la pandémie consiste à blâmer le gouvernement actuel, pourquoi ne pas vous porter encore une fois volontaire et vous présenter comme première ministre du Québec et régler, une fois pour toutes, tous ces contredits. Vous pouvez certainement avoir de meilleures idées pour remonter le moral des gens. Sans rancune.

Anne-Sylvie Duquette
Saint-Boniface