Remise de prix au Gala de la Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan: Denis Morin, à gauche, honoré à titre d'ambassadeur. Il reçoit son prix des mains de Pierre Champagne, directeur général chez Desjardins Entreprises.

La femme n'est pas un objet

La Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie (TCMFM) dénonce les photos parues dans Le Nouvelliste du 14 novembre, en page 16 et 17, où apparaissent des femmes à moitié vêtues qui encadrent les gagnants et les gagnantes du Gala Distinction Desjardins de la Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan (CCIS).
La réduction des femmes à leur sexualité et à leur apparence les enferme dans des rôles qu'elles n'ont pas choisi et qui les limitent. L'objectification du corps des femmes les réduit à être des objets plutôt que des sujets et a des impacts néfastes sur l'estime ainsi que sur la santé tant physique que mentale de nombreuses femmes.
Les pratiques telles que celles démontrées lors du dernier Gala Distinction Desjardins banalisant l'hypersexualisation et misant sur la sexualité et la passivité des femmes, imposent des normes esthétiques et comportementales néfastes pour l'égalité entre les femmes et les hommes.
C'est donc par souci d'égalité entre les femmes et les hommes que nous dénonçons les photos parues dans Le Nouvelliste ainsi que l'utilisation de femmes à moitié vêtues lors des événements du Gala Distinction Desjardins de la Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan.
Il s'agit d'un exemple patent de l'objectification des femmes à des fins publicitaires et commerciales et d'une atteinte à l'égalité entre les femmes et les hommes. En ce sens, nous demandons que les événements que vous organiserez à l'avenir soient plus respectueux à l'égard des femmes.
Cindy Raiche
Agente de projets
Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie