N'oubliez jamais que pour votre chien, vous êtes son univers. 

Jusqu'à la fin...

J'étais chez le vétérinaire cette semaine, et une dame s'est présentée avec son petit chien pour le faire euthanasier. Elle m'a dit qu'elle le faisait euthanasier parce qu'il avait 12 ans, qu'il était aveugle, qu'il se cognait aux murs, qu'il avait de la difficulté à descendre les escaliers pour aller faire ses besoins et qu'il était malade «des fois». De plus, elle m'a dit qu'elle n'allait pas rester avec lui pour l'euthanasie. Elle avait ce chien depuis qu'il était chiot et elle l'abandonnait là comme une poche de linge sale pour mourir avec des étrangers! Je lui ai suggéré de rester avec son compagnon jusqu'à la fin, de ne pas l'abandonner. J'espère qu'elle a changé d'idée.
Je trouve que c'est égoïste et lâche de ne pas accompagner son animal de compagnie pour son dernier voyage. Les gens ne veulent pas se faire de peine, alors ils évitent de rester là et de voir leur chien se faire piquer et mourir. Mais est-ce qu'ils pensent au chien, à sa peur, à sa terreur, à son incompréhension? Comment peut-on abandonner son chien avec des étrangers, même si ce sont des vétérinaires? Est-ce que ces mêmes gens penseraient à abandonner ainsi un parent ou un ami qui est mourant «pour ne pas se faire de peine»? J'ai dû faire euthanasier deux de mes chiens, et mon mari et moi sommes restés jusqu'à la fin. Les derniers visages qu'ils ont vus, les dernières mains qui les ont rassurés avant de mourir ont été les nôtres.
N'oubliez jamais que pour votre chien, vous êtes son univers. Il est toujours content de vous voir, il n'est jamais rancunier, il est toujours prêt à aller marcher ou jouer. Vous êtes son ami et il devrait être le vôtre, et on ne laisse pas ses amis mourir seuls avec des étrangers.
Quant aux vétérinaires, je souhaiterais qu'ils soient plus proactifs et qu'ils suggèrent à leurs clients d'autres options que l'euthanasie quand, évidemment, le chien a encore une certaine qualité de vie et n'est pas souffrant. Ce n'est pas pour que le client se sente coupable, mais simplement pour lui parler des options qu'il ne connaît peut-être pas. Il existe plusieurs refuges qui vont prendre un chien même s'il est vieux, aveugle ou diabétique. Ils vont le mettre en famille d'accueil et essayer de lui trouver un foyer. S'ils ne réussissent pas, la famille d'accueil le gardera jusqu'à sa mort. Ces refuges n'euthanasient pas les chiens sans une excellente raison. Vous trouverez sur Facebook une liste des refuges sans euthanasie au Québec. Nous avons adopté des chiens vieux, édentés, épileptiques dans ces refuges, et il y a d'autres personnes comme nous qui croient qu'un chien a le droit de vivre sa vie jusqu'au bout et que si sa propre famille n'est pas prête à le faire pour lui, quelqu'un d'autre le prendra et lui offrira une belle fin de vie. Même si la nouvelle loi dit que les animaux sont des «êtres doués de sensibilité», ça va prendre plus qu'une loi pour changer les mentalités.
Danielle Hart
Saint-Pierre-les-Becquets