Le représentant national du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier, Claude Gagnon.

Je connais la chanson!

En réaction à l'entrevue de Claude Gagnon, représentant national du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier, publiée samedi dans Le Nouvelliste, page 3.
Monsieur Gagnon, comme représentant des travailleurs, vous n'avez pas à nous dire comment faire, mais bien à écouter comment nous voulons faire. Laissez aux travailleurs de la famille Kruger de prendre leurs propres décisions au sujet de leur avenir.
Les employés de Kruger du boulevard Gene-H.-Kruger sont performants, preuve à l'appui. Je serais beaucoup plus inquiet pour les compétiteurs que vous mentionnez dans l'entrevue, spécialistes des faillites, trop grande dette et manque de compétitivité pour rivaliser avec Kruger.
Arrêtez vos campagnes d'intimidation et laissez-nous travailler comme nous le faisons si bien depuis plus de 35 ans pour une famille exemplaire et sans histoire dans le domaine des pâtes et papiers.
Jean Breau
Trois-Rivières