La question du salaire minimum à 15 $ l'heure a beaucoup fait jaser l'automne dernier. Différentes manifestations, comme celle-ci à Montréal, ont eu lieu un peu partout au Québec.

J'ai fait un beau rêve!

J'ai fait un rêve mémorable, un beau rêve dont je me souviendrai longtemps.
Après les analyses faites par des économistes qui se contredisaient eux-mêmes, après bien des représentations faites par des organismes communautaires, des syndicats et d'autres organismes préoccupés de justice sociale, le gouvernement venait d'adopter une loi augmentant le salaire minimum à 15 $ de l'heure, allant ainsi à l'encontre de l'avis du Conseil du patronat qui lui préconisait une augmentation du salaire minimum de 3 $ de plus par semaine...
Les travailleurs se réjouissaient parce qu'enfin ils allaient pouvoir vivre avec un revenu un peu plus décent qui allait leur permettre de se sortir la tête de l'eau et de ne plus vivre pauvrement. 
Le gouvernement accordait également dix jours de congé payés soit pour maladie soit pour leur permettre de mieux assumer leurs responsabilités familiales.
Un beau rêve quoi!
Bon, vous me direz que c'est un rêve et vous avez bien raison mais c'est un rêve qui pourrait devenir réalité si tout le monde y mettait du sien, car comme le disait Jack Layton, gardons espoir, restons optimistes et ensemble, nous changerons le monde.
En terminant, je vous souhaite une merveilleuse année remplie d'amour et de joie.
Olier Couture
Trois-Rivières