Internet et réseau cellulaire: une urgence dans Mékinac

OPINIONS / En réaction à l’éditorial de Martin Francoeur intitulé «Une question de sécurité», publié dans notre édition du 11 juillet dernier.

À la suite de l’éditorial du 11 juillet de Martin Francoeur, je me permets de partager son opinion sur l’urgence d’obtenir un réseau cellulaire adéquat pour les petites municipalités qui forment la très belle région de Mékinac-Les Chenaux.

Nous avons choisi la campagne pas très loin de Trois-Rivières pour profiter de notre retraite. Saint-Adelphe, voisine de Notre-Dame-de-Montauban, a le même problème de réseau inexistant. Pourtant nous avons investi 400 $ pour un amplificateur de réseau mais on doit rester à un mètre de l’antenne pour éviter de perdre la communication.

La même rivière Batiscan passe dans la municipalité et plusieurs vacanciers l’utilisent sans connaître ses caprices. Sans oublier que la plupart des résidents sont des personnes âgées ou retraitées.

Même problème quand on attend une livraison et que le livreur ne nous trouve pas. Il ne peut même pas nous appeler s’il est sur la route et ne trouve pas notre adresse. Il ne faudrait pas que ce soit l’ambulance… Et que dire des ventes de maisons perdues à cause de ce problème? Si je décide de vendre, l’acheteur vérifiera si Internet et le cellulaire sont disponibles.

Vite, c’est une urgence si on veut garder notre monde dans un des plus beaux endroits en Mauricie!

Danyèle Plante

Saint-Adelphe