Indéfendable

J'ai écouté le docteur Bolduc défendre avec grande vigueur le fait qu'il ait accepté une prime pour prendre en charge des patients en recherche d'un médecin de famille.
Il faut savoir que cette prime est un incitatif pour les médecins à prendre en charge à long terme ces patients.
Il faut savoir aussi que cette prime s'est ajoutée à sa rémunération comme député ainsi qu'à ses honoraires professionnels majorés de 30 % pour le travail fait les fins de semaine et lesjours fériés, sa principale disponibilité étant donné son travail de député.
C'est beaucoup de gourmandise. Mais ce n'est pas là sa faute. Il dit avoir agi en toute légalité et équité.
Il a peut-être raison sur la légalité, mais pas sur l'équité. Pour être équitable, il aurait dû ou bien refuser la prime ou bien s'engager à ne pas se représenter à d'éventuelles prochaines élections de façon à se placer dans une position pour être en mesure de respecter son engagement de prendre en charge à long terme ces 1500 patients.
Cela me semble défendre l'indéfendable et je comprends mal que ses collègues au gouvernement le soutiennent sans gêne en cette ère d'austérité budgétaire.
Yvon Proulx
Baie-du-Febvre