Immense merci pour la marche d'appui

Dans le bruit et la poussière jusqu'aux oreilles depuis une semaine, nous sommes bien placés pour nous ajouter à la liste des remerciements pour l'importante participation des Trifluviens à la marche d'appui aux éclopés de la pyrrhotite, une marche paisible et sans éclat de voix, une marche triste comme à la suite d'un corbillard.
Le gouvernement fédéral osera-t-il poser au moins le geste d'un accusé-réception en prenant connaissance de ce geste de solidarité? Les efforts déployés par tous les intervenants resteront-ils lettre morte encore longtemps? Notre «nous verrons» devrait-il contenir encore un brin d'espoir?
Je m'en voudrais de ne pas souligner l'implication inconditionnelle d'Yvon Boivin, et de ses proches, ouvrier de la première heure à qui je lève mon chapeau en le saluant bien bas. Vous chausserez maintenant d'autres souliers, grand bien nous fasse!
Pauline Champagne
Trois-Rivières