Il en va de notre sécurité

En réaction à l'éditorial de Martin Francoeur intitulé Une question de sécurité, publié dans notre édition du 3 août dernier.
Je suis bien d'accord avec les propos de M. Francoeur concernant la couverture cellulaire le long de la route 155.
J'ai une résidence d'été à Saint-Roch-de-Mékinac et le signal pour mon cellulaire atteint à peine trois barres, deux la plupart du temps.
Aussi, si nous quittons le village en direction de Shawinigan, nous roulons 5 km environ et le signal pour cellulaire est inexistant.
Nous le retrouvons au sommet de la grande côte, juste après avoir dépassé Grandes-Piles. Nous sommes en 2017, imaginez-vous!
Juste pour vous démontrer l'absurdité de ce dossier, si vous allez au Mexique, vous aurez du wifi sur la plage! Ici, nous avons à peine le cellulaire et l'accès à Internet est complexe.
En espérant que quelqu'un quelque part va se réveiller car il en va de notre sécurité! Nous ne sommes pas en ville alors raison de plus pour améliorer le système en cas d'urgence.
Gilles Groleau
Saint-Roch-de-Mékinac