François Roy, fonctionnaire municipal et historien.

Hommage amplement mérité

Dans sa Griffe du 21 juin, Jean-Marc Beaudoin a rédigé un bel hommage à François Roy qui a annoncé dernièrement son départ de l'hôtel de ville de Trois-Rivières après trente ans de bons services comme directeur des communications.
Ce qui m'a particulièrement touché dans son écrit, c'est qu'il a souligné son important apport à l'histoire de Trois-Rivières, non seulement par les documents qu'il lègue aux archives municipales mais aussi, je lui en sais gré de l'avoir noté, par sa chronique hebdomadaire, de nombreuses années, publiée le samedi dans notre quotidien régional et intitulée Voyage à travers le temps, dont j'avoue avoir découpé et conservé toutes les parutions.
Des capsules historiques bien étoffées, habilement vulgarisées, concentrées sur l'histoire mauricienne. J'ai notamment admiré l'humour qui les habite, la pertinence des sujets ainsi que l'esprit de finesse qui se dégage de la conclusion de chacune de ses chroniques. Celles-ci ont été et demeureront toujours une précieuse source d'information pour tous nos citoyens, y compris pour les historiens qui n'ont jamais fini d'apprendre.
Je remercie donc Jean-Marc Beaudoin d'avoir orienté son projecteur en direction de l'un de nos productifs et distingués citoyens pour lequel je n'hésite pas à lever mon chapeau.
À François Roy, merci et bonne retraite! À Jean-Marc Beaudoin, toute mon admiration pour la parution régulière de ses Griffes.
François De Lagrave
Trois-Rivières