Gênés d’être Trifluviens!

OPINIONS / Le mercredi 13 mars dernier, nous recevions un couple d’amis de la Suisse pour une visite de 24 heures. Ils arrivaient de Montréal en autocar Orléans et ensuite devaient prendre le bus de la STTR jusqu’à Saint-Louis-de-France par le bus n° 12!

Nous avions avec eux vérifié les numéros de bus et les transferts et tout s’est passé comme prévu. Sauf qu’au lieu d’arriver vers 17 h 30 sur l’un ou l’autre des arrêts possibles sur la rue Georges, à deux minutes à pied de notre maison, ils sont plutôt arrivés à 19 h après une marche assez périlleuse de 45 minutes sur le boulevard Thibeau sur des trottoirs enneigés avec chacun un sac de voyage et une valise à roulettes!

Le chauffeur a oublié de leur rappeler où était leur arrêt et à la fin du circuit, il leur a dit que ça se terminait ici (rue Jourdain) et qu’ils devaient descendre! Ils ne savaient pas où ils étaient et devaient se rendre par leurs propres moyens! Lorsqu’ils sont enfin arrivés chez nous, nous étions gênés et tellement découragés de ce chauffeur d’autobus qui aurait tout simplement pu les faire sortir tout près de chez nous. Tellement choquant qu’en plus, le bus du circuit n° 12 est pratiquement toujours vide.

Nous recevons souvent chez nous des voyageurs de partout et unanimement, ils vantent l’accueil des Trifluviens. Mais cet épisode aurait très bien pu mal se terminer si l’un d’eux avait chuté lors de ce déplacement périlleux sur le boulevard Thibeau avec deux valises à roulettes dans la neige.

Line Vadeboncoeur

Trois-Rivières

Bon courage, Monsieur Labeaume

Comme plusieurs, j’ai appris par le journal que le maire de Québec, M. Régis Labeaume, était atteint d’un cancer de la prostate. Je lui souhaite tous mes vœux pour un bon rétablissement.

Je suis un de ceux qui ont dû passer par là en 2011-2012. Ç’a été un succès grâce aux soins de très bons urologues et oncologues de Trois-Rivières.

Un conseil pour Monsieur le Maire Labeaume: gardez un bon moral; c’est là la clé du succès. Et prenez le temps de vous reposer.

Bernard Vincent

Trois-Rivières