Le modèle québécois des CPE fait pourtant l'envie à travers le monde.

Frustrée et dégoûtée

Lettre au gouvernement Couillard
Je suis éducatrice depuis plus de 21 ans. J'ai à coeur le développement et le bien-être des enfants qui fréquentent mon CPE. J'adore mon métier, ma profession. Par contre, depuis que vous êtes arrivé au pouvoir, tout ce que vous faites, c'est démolir, détruire, anéantir, abolir notre merveilleux système de CPE.
Pourtant, ce modèle fait l'envie à travers le monde. Qu'est-ce qui vous motive dans vos décisions? L'argent, certainement! Pensez à tous les enfants qui fréquentent les CPE. Ils ont accès à des endroits stimulants, pédagogiques, diversifiés, préventifs, etc. Venez donc voir et constater par vous-même pourquoi les CPE sont à privilégier.
Je suis... Je ne trouve pas les bons mots. Frustrée, dégoûtée, répugnée, peu importe. On préfère bâtir notre société sur des compagnies à gros profits plutôt que d'aider nos enfants à se préparer à l'avenir. Quand vous bâtissez une maison, la fondation doit être stable et solide afin de compléter celle-ci (simple image). Pour les enfants, si nous voulons qu'ils se développent dans toutes les sphères, les parents et le personnel du CPE vont s'assurer que ceux-ci aient une base stable et solide pour continuer dans le milieu scolaire. C'est à partir de la petite enfance que tout doit être misé: dépistage des enfants à besoins particuliers, aide pour les enfants vivant dans des milieux défavorisés, etc. Voici quelques bases développées au CPE: pré-écriture, mathématiques, sociabilisation, bonnes manières, langage, etc.
Bref, monsieur le premier ministre, il serait avantageux pour notre société que vous revoyez vos priorités et façons d'agir. Il en va de l'avenir de nos enfants. Par ce fait même, je pourrai vous faire part de ma plate-forme arrimant les CPE, le système scolaire et les parents. Qu'est-ce que vous avez à perdre?
Isabelle Lajoie
éducatrice (CPE)
Trois-Rivières