Et si on se respectait

Récemment, une automobiliste m’a fait vivre une très mauvaise expérience alors que je circulais à vélo et inversement, le comportement d’un groupe de cyclistes m’a étonnée alors que j’étais au volant de ma voiture.

C’était mercredi le 30 mai vers 15 h 30. Nous roulions à vélo dans le 2e Rang à Charette et nous apprêtions à monter une côte. Mon ami voulait-il me dépasser? Toujours est-il qu’il était un peu au milieu de la voie quand nous avons entendu un klaxon. Le véhicule était au moins à 200 m en arrière de nous de sorte que mon ami a eu amplement le temps de se ranger derrière moi. Soudain, j’aperçois un gros VUS noir juste à côté de moi. C’était la bonne femme (je dis bonne femme pour rester polie) qui a klaxonné au loin et la voilà qui fait exprès pour rouler si proche de nous que j’ai eu peur d’être déportée dans l’accotement qui est en gravier, soit dit en passant. Il n’y avait aucune raison de faire ça puisque ça faisait longtemps que mon ami était derrière moi quand la femme a été rendue à notre hauteur. C’était un geste délibéré extrêmement dangereux de surcroît. Je regrette de ne pas avoir noté sa plaque pour dénoncer ce comportement inacceptable.

N’en déplaise au chanteur sur Facebook et autres enragés, les cyclistes ont le droit de rouler sur les routes du Québec. Quand il n’y a ni piste cyclable ni accotement, ou que l’accotement est plein de sable et de roches, on roule sur le bord de la route et les automobilistes doivent laisser 1,5 m entre leur véhicule et les cyclistes qu’ils dépassent.

En contrepartie, les cyclistes doivent respecter le code de la route. Je suis également automobiliste à mes heures et je vois parfois des comportements qui m’indignent car les délinquants à vélo qui prennent toute la place et ne respectent pas les lois font une mauvaise réputation à tous les cyclistes.

Je profite de l’occasion pour féliciter les automobilistes de Bécancour qui ont visiblement plus de bon sens que ceux de Charette. Lors de la Tournée des clochers le 3 juin dernier, je n’ai vu aucun automobiliste s’impatienter. Les vélos avaient priorité. Bravo aux organisateurs et merci aux bénévoles pour cette belle activité.

Automobilistes et cyclistes, partageons la route dans le respect. Ce sera plus agréable pour tout le monde.

Nancy Lacerte

Saint-Boniface