Et la collusion, elle?

En réaction à la lettre de Louis Rivard intitulée «Pendant ce temps, à Tremblant...», publiée dans notre édition du 19 avril dernier.
Cette courte note se veut un écho à celle de monsieur Rivard de Trois-Rivières sur le prix de l'essence chez les détaillants de la Mauricie.
Bien sûr, le long congé de Pâques a servi de tremplin aux bonds prodigieux et totalement irresponsables des détaillants car plus souvent qu'autrement, ce sont bien les détaillants qui entre eux décident du prix à la pompe et non les raffineries comme le proprio d'une station-service essayait de m'en faire la démonstration. 
Quant aux «fripouilles» comme vous les appelez qui imposent leur volonté, c'est-à-dire les premiers à hausser les prix à la pompe et les derniers à les réduire une fois passée la tornade, n'oublions pas qu'ils distribuent des «points» qui doivent se payer d'une façon ou d'une autre. 
Bravo monsieur Rivard pour nous sortir de notre somnolence. Et si une ou un volontaire prend le leadership d'examiner les actions possibles pour freiner l'appétit de ces fournisseurs d'un bien encore essentiel pour le moment, alors, j'en suis!
Gérald Denis
Notre-Dame-du-Mont-Carmel