Église Notre-Dame-des-Sept-Allégresses: l’orgue Casavant doit rester à Trois-Rivières

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Nouvelliste
OPINIONS / L’orgue Casavant de l’église Notre-Dame-des-Sept-Allégresses est un bien précieux qui fait partie du patrimoine religieux de Trois-Rivières. Il doit rester dans cette ville.

Les citoyens de l’époque qui ont collaboré à son achat étaient des paroissiens, pour la plupart issus d’un milieu ouvrier et pauvre. En plus de faire vivre leurs familles nombreuses, ils ont été sollicités par l’Église à contribuer, à même leurs maigres revenus, à doter leur église de ce noble instrument.

Cet orgue a fait la fierté de cette paroisse modeste et je me souviens lorsque nous sortions de l’église au son de fugues de Bach, les murs vibraient. Cela fait partie de nos souvenirs d’enfance.

La Ville de Trois-Rivières n’a-t-elle pas le devoir de conserver chez elle ce noble instrument acheté au prix de privations et de générosité de la part de ses concitoyens du temps?

Gens de Trois-Rivières, ce bien si précieux vous appartient. Ne serait-il pas juste de se mobiliser afin de trouver des solutions à ce dilemme?

Denise Moreau
Québec