Stéphan Frappier
Geneviève Dubois et Jean Boulet sont les personnalités de l'année 2019 du Nouvelliste
Geneviève Dubois et Jean Boulet sont les personnalités de l'année 2019 du Nouvelliste

Une année d’exception

ÉDITORIAL / Yves-François Blanchet, Sonia LeBel, Jean Lamarche, François-Philippe Champagne… Décidément, 2019 aura été une année d’exception en ce qui concerne les personnalités de la région qui ont eu un impact significatif tant sur la scène régionale que nationale. Le choix final n’a évidemment pas été facile à faire, mais le titre de Personnalité de l’année du Nouvelliste a finalement été décerné ex aequo à deux politiciens: le député caquiste Jean Boulet et la mairesse de Nicolet Geneviève Dubois.

Jean Boulet a assurément été l’un des politiciens québécois les plus présents dans la sphère médiatique au cours des douze derniers mois. En tant que ministre du Travail, il a été directement impliqué dans le lock-out de l’Aluminerie de Bécancour. Tout au long du conflit qui aura finalement duré plus d’un an et demi, il a su garder l’équilibre entre des travailleurs exaspérés et un premier ministre qui multipliait les déclarations incendiaires. Sans l’ombre d’un doute, cette attitude conciliatrice a permis d’éviter de fâcheux dérapages et de finalement en venir enfin à une entente au mois de juillet dernier.

Loin de reculer devant les défis, l’avocat de profession entreprenait en même temps une vaste réforme du monde du travail. Sa Grande corvée a évidemment comme objectif de s’attaquer à la rareté de la main-d’œuvre, mais également de rapprocher des groupes sous-représentés (handicapés, communautés autochtones, etc.) du marché du travail et de revoir plusieurs éléments reliés à la formation et à la sécurité des travailleurs. Bref, un chantier à la fois nécessaire et imposant qu’il mène jusqu’ici de main de maître.

Plusieurs observateurs avaient peur d’avoir affaire à un politicien froid, intellectuel et distant lorsque M. Boulet est devenu député de Trois-Rivières. Au contraire! Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale s’est plutôt démarqué par sa grande disponibilité et sa présence exceptionnelle dans les régions. Doit-on rappeler qu’il a été récemment rappelé à l’ordre après avoir présenté un projet de loi sur les congés parentaux dans sa circonscription plutôt qu’au Parlement, comme le veut la tradition. Une initiative qui illustre bien que, malgré ses fonctions hautement nationales, Jean Boulet veut rester près de ses électeurs.

Une mairesse de son temps

La mairesse de Nicolet Geneviève Dubois est une autre politicienne qui a été particulièrement à l’écoute de ses concitoyens au cours de la dernière année. Elle les a même impliqués au niveau décisionnel en mettant en place le budget participatif qui a permis à la population de voter sur les projets à placer en priorité dans la municipalité. Celle qui occupe également le poste de préfète de la MRC de Nicolet-Yamaska a également été présente sur le terrain lorsque les inondations et les vents violents ont causé de sévères dégâts sur la rive sud. Sa compassion et sa diligence d’action ont assurément fait la différence dans les moments difficiles qu’ont dû vivre plusieurs résidents de Nicolet et des environs.

Parlant de qualité de vie, Mme Dubois a mis en place plusieurs initiatives favorisant la protection de l’environnement et le développement durable. La Ville de Nicolet est notamment devenue la troisième municipalité au Québec à devenir «Communauté bleue» qui se préoccupe de l’économie de l’eau potable. Combinée à plusieurs autres mesures, cette philosophie environnementale a permis à Nicolet de réduire de 20,9 % ses gaz à effet de serre. Une première au Québec, rien de moins! Geneviève Dubois représente non seulement la nouvelle génération de politiciens près des gens et de leurs nouvelles préoccupations axées sur l’environnement et la qualité de vie, elle figure également comme une politicienne d’avenir qui saura laisser sa marque.

Une réussite qui a un nom

Du côté des arts et spectacles, le titre de Personnalité de l’année va à Steve Dubé. L’année 2019 marquait le cinquième anniversaire de l’Amphithéâtre Cogeco et il est évident que cet équipement culturel est devenu le lieu touristique par excellence en Mauricie. La présence du Cirque du Soleil avec ses hommages aux artistes québécois a évidemment largement contribué à cette éclatante réussite, mais le directeur général de la Corporation des événements a également eu son mot à dire. Il a su maintenir un juste équilibre dans la programmation qui lui a permis d’aller chercher une clientèle à la fois élargie et nombreuse.

D’ailleurs, en 2019, il faut saluer son audace avec l’hommage aux Cowboys Fringants, Joyeux Calvaire, qui a attiré plus de 72 000 spectateurs à l’Amphithéâtre Cogeco. Un record! Qui aurait dit, il y a cinq ans à peine, que Trois-Rivières accueillerait des noms comme Lenny Kravitz et Melissa Etheridge? Il faut également mentionner qu’après un lent départ, le cabaret de l’Amphithéâtre présente plusieurs spectacles à guichets fermés. Bref, l’Amphithéâtre Cogeco et le travail de l’équipe de Steve Dubé permettent aujourd’hui d’avoir les rêves artistiques les plus fous et c’est toute la région, amateurs de musique et commerçants, qui en bénéficient.

Des champions humains!

Aux sports, c’est la formation masculine de soccer des Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières qui a retenu l’attention de l’équipe éditoriale du Nouvelliste. Sur le terrain, les protégés de Shany Black ont marqué l’histoire en remportant un premier championnat canadien de soccer à l’UQTR. Cette performance est mémorable, certes, mais elle s’inscrit dans une approche humaine qui lui donne une valeur ajoutée. En effet, tout au long de la saison, les joueurs des Patriotes ont multiplié les initiatives pour faire une différence dans leur collectivité.

Premièrement, la formation universitaire a embauché un jeune handicapé qui venait de perdre son emploi chez Walmart. C’est ainsi que Kevin Dupont est devenu assistant au gérant de l’équipement, qu’il a été intégré à l’équipe et qu’il a participé à la frénésie victorieuse du championnat canadien.

Les porte-couleurs de l’équipe universitaire trifluvienne se sont également impliqués bénévolement auprès de l’organisme Point de rue. Chaque vendredi, l’automne dernier, des joueurs se sont transformés en cuisiniers bénévoles pour offrir des repas aux personnes itinérantes fréquentant les soupes populaires offerts par Point de rue. Une implication digne de vrais champions!