Le projet de marina est impressionnant parce qu'il s'agit d'un projet de 13,8 millions $ subventionné aux deux tiers par Québec et Ottawa.

Un grand projet pour Shawinigan

Shawinigan a dévoilé mercredi son impressionnant projet de marina municipale sur les terrains de l'ancienne usine Laurentide, tout près du pont de Grand-Mère. Impressionnant parce qu'il s'agit d'un projet de 13,8 millions $ subventionné aux deux tiers par Québec et Ottawa. Mais c'est probablement le projet dont la ville a besoin pour réaffirmer son statut de pôle touristique majeur et pour redonner un peu de lustre et de pouvoir d'attraction au secteur Grand-Mère.
Évidemment, les travaux ne sont pas commencés que déjà, les plus sceptiques n'hésiteront pas à se demander s'il n'est pas un peu exagéré de payer près de 14 millions $ pour des quais. À se demander aussi si on n'est pas en train de créer un projet pour les riches propriétaires de bateaux. À s'interroger sur l'impact réel des retombées. On n'a pas fini d'entendre les voix discordantes.
Mais le projet dévoilé mercredi apparaît davantage comme un concept global, qui non seulement accommode les plaisanciers, mais prévoit également un espace de restauration, un parc avec modules de jeux, une aire de pêche, une piste multifonctionnelle qui permettra d'atteindre les réseaux cyclables existants. On parle aussi, en contre-haut, de transformer l'ancien poste de garde en pavillon d'accueil avec café-terrasse et hall d'exposition destiné à l'interprétation de l'industrie et de la rivière Saint-Maurice. 
C'est un signal fort que la Ville de Shawinigan envoie. Pas seulement pour la revitalisation du secteur Grand-Mère et pour l'achalandage que pourrait créer cette nouvelle marina. Ça envoie aussi un signal fort pour le renouvellement de l'entente quinquennale avec Hydro-Québec concernant la navigabilité de la rivière Saint-Maurice.
Cette entente, rappelons-le, vient à échéance l'an prochain. Le balisage et le contrôle du débit de la rivière ont connu des ratés au cours des dernières années, mais le projet de marina en haut du barrage Grand-Mère vient confirmer la volonté de faire de cet endroit la porte d'entrée de la portion de la rivière située entre Shawinigan et La Tuque.
Le maire Michel Angers assure que les études de marché appropriées ont été faites avant de présenter un tel projet. Le potentiel y serait.
Là où le concept récréotouristique qu'on vient de dévoiler devient intéressant, c'est dans la volonté d'y inclure, éventuellement, une auberge à proximité de la maison de la culture Francis-Brisson. Cette dernière infrastructure avait d'ailleurs fait l'objet de travaux de réfection totalisant plus de 4 millions $ il y a quelques années. Avec une auberge et une marina à proximité, cela pourrait créer un lieu particulièrement effervescent sur le plan touristique. 
Chose certaine, Shawinigan ne pouvait pas passer à côté d'une aide financière totalisant plus de 9 millions $, même si la Ville injectera elle aussi 4,6 millions $. De tels projets d'envergure n'arrivent pas souvent. Et parce que la volonté de transformer ce secteur est forte, il fallait un projet porteur en ce sens. Cette marina avec services multiples et avec parc accessible facilement, avec un souci esthétique certain, répond au critère. En tenant compte de tout cela, les 4,6 millions $ correspondant à la participation de la Ville apparaissent comme une aubaine.
Un peu comme Trois-Rivières l'avait fait avec Boréalis et l'Amphithéâtre, Shawinigan entend reconvertir les terrains d'une ancienne papetière de belle façon. Surtout, on redonne à la population un accès de qualité à la rivière, ce qui n'est pas à négliger.
Il sera intéressant, enfin, de voir l'effet d'entraînement que risque d'avoir l'aménagement de cette marina et du parc riverain, particulièrement sur le plan commercial. 
Le secteur Grand-Mère a bien besoin d'un projet comme celui-là. Shawinigan a besoin d'un projet comme celui-là. Et on peut dire sans se tromper, maintenant que la rivière est navigable de Shawinigan à La Tuque, que toute la région a besoin d'un projet comme celui-là.