François-Philippe Champagne

Moins «glamour» mais plus «terrain»

Grand remaniement ministériel, mercredi à Ottawa. On s’attendait à quelques changements de chaises, mais Justin Trudeau y est finalement allé d’un brassage de cartes plus vigoureux. Signe avant-coureur d’une élection qui s’annonce ardue, le remaniement touche directement une douzaine de ministres, dont François-Philippe Champagne, en plus de promouvoir cinq députés.

Cette opération, à quinze mois des élections fédérales, avait essentiellement trois objectifs: redéfinir les façons de faire en matière de commerce international, établir un corridor de communication efficace avec les provinces dans un contexte marqué par de nombreux changements, et placer sur le terrain les meilleurs joueurs en prévision de l’élection.

Difficile, dans ce cas, de voir dans la mutation de François-Philippe Champagne une quelconque rétrogradation. Bien au contraire.

Le député de Saint-Maurice–Champlain quitte ses fonctions de ministre du Commerce international pour hériter du portefeuille bien garni de l’Infrastructure et des Collectivités. Son prédécesseur, Amarjeet Sohi, n’est pas la figure la plus connue ni la plus charismatique du gouvernement Trudeau. Et comme il s’agit d’un ministère où on multiplie les annonces, il était normal de vouloir quelqu’un de plus à l’aise avec ce travail de relations publiques.

Le déplacement de François-Philippe Champagne est donc un choix électoral, principalement. Son bulletin au Commerce international était reluisant. Et même s’il s’agissait d’une fonction qui lui allait comme un gant, en raison de sa formation et de son expérience, on mise maintenant beaucoup sur lui pour ses talents de communicateur.

Le député de Saint-Maurice–Champlain est un de ceux, parmi les ministres québécois du cabinet Trudeau, qu’on voyait le plus souvent dans les médias. Il n’hésite jamais à aller au front, ce qui a vite fait de lui un chouchou des journalistes de la colline parlementaire.

En devenant ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne perd un peu de l’aspect glamour associé à sa précédente fonction. Les déplacements à l’étranger étaient fréquents pour aller signer des ententes ou participer à des sommets. Le Partenariat transpacifique et l’Accord de libre-échange Canada-Europe, notamment, avaient donné beaucoup de visibilité internationale à l’«autre p’tit gars de Shawinigan».

Dorénavant, cette visibilité devrait être plus locale. On verra le ministre sillonner le pays pour procéder à des annonces, essentiellement. Parce que le portefeuille de l’Infrastructure et des Collectivités, c’est le portefeuille des programmes par lequel le fédéral intervient dans des projets locaux, au financement souvent tripartite.

Le ministère de l’Infrastructure et des Collectivités s’occupe, notamment, du déploiement du plan «Investir dans le Canada», par lequel le fédéral réalise des investissements sans précédent dans les infrastructures, soit 180 milliards $ sur douze ans. Le plan touche principalement les infrastructures du transport en commun, les infrastructures vertes, l’infrastructure sociale, le commerce et le transport, ainsi que les collectivités rurales et nordiques.

Un coup d’œil aux annonces faites au cours du dernier mois permet de voir toute l’étendue des investissements fédéraux: des travaux d’amélioration d’autoroutes, des rénovations de bibliothèques, des améliorations au traitement des eaux usées, la construction de centres sportifs, de centres communautaires, des rénovations de théâtres, l’amélioration de réseaux d’aqueduc, des investissements dans le transport en commun, etc. Rien de mieux pour faire plaisir à des maires, à des acteurs locaux, à des collectivités locales. Justin Trudeau ne pouvait trouver meilleur porteur de chèques.

Une fois qu’il sera complètement remis de l’intervention chirurgicale mineure qu’il a subie récemment pour une hernie discale, il faudra s’attendre à le voir partout.

Au fond, ce que Justin Trudeau vient de faire, c’est de confirmer le statut de joueur étoile de François-Philippe Champagne.