Le rédacteur en chef du Nouvelliste offre ses voeux de la nouvelle année à plusieurs personnalités de la région.

Des vœux en vrac

ÉDITORIAL / Yves Lévesque: De la santé, évidemment! Et que les suites de sa démission ne viennent pas ternir les grandes choses qu’il a réalisées pour Trois-Rivières. Une deuxième vie chez les conservateurs? Il serait surprenant et peut-être mal avisé de revenir dans l’action à court terme alors qu’il vient de tirer sa révérence pour des raisons de santé…

Aux conseillers de Trois-Rivières: De réussir à maintenir cette belle nouvelle «harmonie» alors que s’amorce la course à la succession d’Yves Lévesque et que l’UPAC intensifie son enquête sur les affaires municipales trifluviennes…

À Yves-François Blanchet: un Doug Ford qui n’arrête pas de bardasser les francophones, le NPD qui poursuit sa dégringolade dans les sondages et des conservateurs qui continuent de se déchirer au Québec… Voilà qui pourrait permettre au Bloc québécois de doubler, peut-être même tripler, son nombre de députés à Ottawa…

À Donald Martel: Un rapide remaniement ministériel chez la CAQ pour avoir la limousine qu’il mérite…

À Sonia LeBel: Qu’elle tienne sa promesse électorale de faire le ménage dans les façons de faire de la DPJ…

À Julie Boulet: Une belle retraite? Pas tout de suite pour notre Julie nationale qui pourrait bien se laisser tenter par une candidature à la mairie de Trois-Rivières… Un frère et une sœur comme député et mairesse à Trois-Rivières? Pourquoi pas…

À Robert Aubin: Un nouveau défi après son passage au NPD. La mairie de Trois-Rivières?…

À Jean-François Aubin, Valérie Renaud-Martin et François Bélisle: De ne pas avoir Julie Boulet ou Robert Aubin dans les pattes dans une éventuelle course à la mairie de Trois-Rivières…

À Jean Boulet: De trouver enfin une solution au conflit qui s’éternise à l’ABI. C’est l’économie de toute une région qui en dépend. Reste à voir si le gouvernement a vraiment le pouvoir de mettre de la pression sur l’une ou l’autre des parties…

À Marie-Louise Tardif: De réaliser qu’un travail de député est une job à temps plein…

À Simon Allaire: D’avoir enfin un bureau de comté et un pied un peu moins pesant…

À Michel Angers: Un peu plus de béton pour que Shawinigan ne soit plus la «reine» de la péréquation au Québec...

À Jean-Guy Dubois: Exactement la même chose que l’an passé: plus de projets majeurs à Bécancour pour lui permettre d’utiliser sa fameuse pelle dorée et, bien sûr, une paix syndicale à l’ABI…

À Louis Plamondon: Une renaissance du Bloc québécois qui lui permettrait d’envisager un énième mandat en tant que député de Bécancour-Nicolet-Saurel avec un enthousiasme renouvelé…

À François-Philippe Champagne: Un autre député libéral fédéral en Mauricie. Reste à trouver la perle rare pour se présenter dans Trois-Rivières...

À Ruth Ellen Brosseau: De devenir la Louis Plamondon du NPD et de résister à l’éventuelle chute de son parti…

À Bryan Perro: Du succès dans ses projets avec la Chine et de rétablir les ponts avec la Cité de l’énergie maintenant que Robert Trudel n’est plus dans le décor…

À Sandie Letendre: De rétablir les ponts avec Bryan Perro et de réussir à donner un nouvel élan plus jeune et plus «actuel» à la Cité de l’énergie…

À Dominic Fugère: Une série rallycross en bonne santé et une visite de Jacques Villeneuve ou de Lance Stroll pour la 50e édition du Grand Prix de Trois-Rivières…

Aux résidents de Saint-Élie-de-Caxton: De retrouver cette belle énergie communautaire qui donnait à leur village des airs gaulois devant la triste dévitalisation qui frappe le monde rural. Petit conseil aux élus: faites donc la paix avec Fred! Sans lui, votre village ne serait assurément pas l’un des plus connus et visités au Québec…