Martin Francoeur
Les choses semblent s’être améliorées sur le plan des ressources humaines, même s’il y a encore du chemin à faire. Le PDG du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec mentionnait vendredi qu’on a procédé à 350 embauches à partir des candidatures reçues via le site web jecontribuecovid19.gouv.qc.ca.
Les choses semblent s’être améliorées sur le plan des ressources humaines, même s’il y a encore du chemin à faire. Le PDG du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec mentionnait vendredi qu’on a procédé à 350 embauches à partir des candidatures reçues via le site web jecontribuecovid19.gouv.qc.ca.

Des signes encourageants

ÉDITORIAL / À travers le flot récent de mauvaises nouvelles concernant la violence avec laquelle la COVID-19 frappe dans certains CHSLD et dans certaines ressources intermédiaires, il y a tout de même des signes encourageants, des lueurs d’espoir dans cette crise qui s’étire. On a tendance à l’oublier, mais dans la région, 25 des 27 centres d’hébergement et de soins de longue durée sont toujours épargnés par le virus.

C’est vrai que la COVID-19 fait des ravages dans les deux autres: le CHSLD Laflèche du secteur Grand-Mère et le CHSLD Foyer Mgr-Paquin à Saint-Tite. Mais c’est vrai aussi que les efforts pour freiner la propagation du virus dans les autres installations du réseau semblent porter fruit. Il faut aussi le dire quand il y a des bons coups..

Il est encourageant, aussi, de constater qu’il y a des cas de rétablissement même dans des milieux aussi sensibles que les CHSLD Laflèche et Mgr-Paquin. Il faut aussi souligner que ces deux foyers d’éclosion voient ralentir la progression de nouveaux cas, tant chez les résidents qu’au sein du personnel qui y travaille.

Hélas, le bilan demeure lourd. Le nombre de décès à Laflèche est passé à 39 et celui à Mgr-Paquin est maintenant de neuf.

Mais les choses semblent s’être améliorées sur le plan des ressources humaines, même s’il y a encore du chemin à faire. Le PDG du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec mentionnait vendredi qu’on a procédé à 350 embauches à partir des candidatures reçues via le site web jecontribuecovid19.gouv.qc.ca. Par ailleurs, 172 autres personnes ont été embauchées par les voies plus traditionnelles pour aller prêter main-forte dans ces points chauds.

La situation dans certaines ressources intermédiaires et dans certaines résidences privées pour aînés est aussi suivie de près par le CIUSSS. Il y a intérêt. Ce qui s’est passé à la Maison Niverville et à la Maison la Cathédrale est inacceptable.

Il faut maintenant souhaiter que le déploiement de ressources additionnelles en renfort, surtout dans les foyers d’éclosion, se fasse rapidement et rondement. Vendredi, le premier ministre Legault a lancé un appel aux volontaires sans aucune qualification médicale pour aller donner un coup de main dans les CHSLD. Après avoir interpellé les infirmières retraitées, les médecins spécialistes, les enseignants en sciences infirmières, les finissants en soins infirmiers, le personnel médical formé à l’étranger, le personnel soignant actuellement en congé, l’armée et tutti quanti, on s’est finalement résigné à lancer l’appel le plus large possible pour élargir le bassin de main-d’oeuvre.

C’est une avenue intéressante qu’on aurait peut-être dû emprunter avant. Mais peu importe le bassin d’intervenants auquel on s’adresse, ce qui compte c’est la diligence avec laquelle on traitera les offres de services. Il y a encore trop d’exemples de personnes qui ont offert leurs services et qui n’ont pas eu de nouvelles ou qui se sont fait dire qu’on n’avait pas besoin d’elles.

Il faudra s’assurer que contrairement à ce qu’on a pu voir il y a quelques jours, la formation expresse pourra être dispensée aussi dans les régions où il y a des besoins. Il y a quelques jours, de telles formations n’étaient données qu’à Montréal.

On a d’ailleurs pris soin de rappeler que les personnes qui se manifesteront et qui seront embauchées pour aller prêter main-forte en CHSLD seront rémunérées à l’échelon de base, comme aide de service, au taux horaire de 21,28 $ avec les primes, soit 777 $ par semaine.

Il ne reste maintenant qu’à croiser les doigts pour deux choses: d’abord pour que cet appel soit entendu afin qu’on comble rapidement les besoins en CHSLD, ensuite pour que l’on n’ait pas besoin de lancer de tels appels pour aller aider dans les hôpitaux. Les récentes éclosions à l’hôpital Sainte-Croix de Drummondville et au département de neurologie du centre hospitalier régional de Trois-Rivières sont des tuiles dont on aurait bien pu se passer.