Cirque du Soleil: virage réussi

ÉDITORIAL / C’est maintenant devenu une tradition. Chaque année, lorsque la Corporation des événements s’apprête à dévoiler l’identité de l’artiste ou du groupe québécois qui fera l’objet d’un hommage du Cirque du Soleil, tout le monde y va de sa petite prédiction. Pour l’été 2019, les noms de Diane Dufresne, Jean-Pierre Ferland, Harmonium, Gilles Vigneault, Offenbach et Ginette Reno avaient été avancés pour servir d’inspiration à la cinquième saison de cette série hommage dédiée aux artistes qui ont marqué le Québec avec leur musique.

Mais voilà, l’équipe de Steve Dubé a décidé de prendre une tout autre direction et elle ne doit sûrement pas le regretter aujourd’hui. En optant pour Les Cowboys Fringants, les dirigeants de la Corporation des événements se sont dégagés d’un carcan historique dans lequel ils s’étaient légitimement alignés au début de l’aventure, il y a quatre ans. Ce choix plus contemporain leur permet aujourd’hui d’envisager la prolongation de cinq ans récemment signée avec le Cirque du Soleil avec une approche plus polyvalente, moins restrictive.

Il y avait cependant quelques risques à emprunter une telle avenue. Est-ce que cette nouvelle direction artistique allait froisser certains grands noms de la musique québécoise qui pouvaient s’attendre à être honorés par le Cirque du Soleil à Trois-Rivières? À première vue, ce changement de cap n’a pas provoqué ce genre de grand bouleversement. En même temps, un artiste peut difficilement reprocher d’avoir été «ignoré» sans passer pour un tantinet prétentieux. Il y a peut-être quelques nostalgiques qui ont été déçus, mais cela ne veut pas nécessairement dire que la musique de leur chanteur ou groupe préféré ne sera pas un jour entendue à l’Amphithéâtre Cogeco.

Deuxième pari: pour la première fois en cinq ans, la direction de l’Amphithéâtre Cogeco s’éloignait significativement de la clientèle des «boomers» pour se rapprocher un peu plus des jeunes. Les hommages à Beau Dommage, Robert Charlebois et Luc Plamondon, présentés lors des trois premières saisons, n’étaient évidemment pas de nature à attirer les spectateurs âgés de 35 ans et moins. Le spectacle dédié aux Colocs, l’été dernier, a quelque peu brisé cette tendance. En 2019, avec Les Cowboys Fringants, la Corporation des événements s’est résolument tournée vers la jeunesse en décidant de rendre hommage à un groupe encore actif qui aborde des thèmes et une musique plus actuels.

Steve Dubé et son équipe semblent en voie de gagner leur pari. En effet, l’hommage qui sera rendu cet été au célèbre groupe québécois sera visiblement le plus performant aux guichets des cinq spectacles offerts jusqu’à maintenant par le Cirque du Soleil à l’Amphithéâtre Cogeco. Aux vingt représentations qui étaient initialement prévues, deux supplémentaires ont déjà été ajoutées. Il faut donc s’attendre à ce que la marque de 64 000 visiteurs enregistrée par l’hommage à Beau Dommage, en 2015, soit facilement battue. Qui l’eût cru?

Beaucoup de jeunes se sont évidemment rués aux guichets pour réserver leur place. Mais, surprise, les spectateurs plus âgés sont encore au rendez-vous. Visiblement, au-delà du choix musical, les spectacles du Cirque du Soleil à Trois-Rivières sont devenus de véritables happenings qui attirent inconditionnellement tous les publics amateurs de nouveauté, d’émotions et d’esthétisme.

Cette nouvelle philosophie élargit donc l’éventail de possibilités pour les prochaines années tout en préservant les acquis du passé. En fait, on ne parle plus nécessairement de série hommage mais bien d’une visite estivale dans l’univers musical d’un artiste ou d’un groupe québécois. Il faudra donc être encore plus chanceux (ou bien branché) à l’avenir pour deviner l’identité des artistes dont l’œuvre sera revisitée par le Cirque du Soleil à l’Amphithéâtre Cogeco. Puisqu’aux noms déjà mille fois évoqués s’ajoutent maintenant ceux de Jean Leloup, Daniel Bélanger, Éric Lapointe, Richard Desjardins, Fred Pellerin et compagnie.

Décidément, le Cirque du Soleil est à Trois-Rivières pour encore plusieurs années!