Le député fédéral de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne.

Champagne!

C'est dans la tradition de sabrer une bonne bouteille de champagne la veille du Nouvel An. Le député fédéral de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, aura doublement raison de célébrer l'arrivée de 2017 puisqu'il a été désigné Personnalité de la dernière année par l'équipe éditoriale du Nouvelliste. Il succède ainsi au maire Yves Lévesque qui avait reçu le titre l'an passé. Voilà une nomination bien méritée pour ce Shawiniganais que l'on remarque de plus en plus sur la scène de la politique fédérale.
Mais ce sont surtout ses interventions sur la scène locale qui ont attiré l'attention et qui ont permis de faire avancer plusieurs dossiers. Là-dessus, il n'a aucune difficulté à faire mieux que sa prédécesseure Lise St-Denis, la néodémocrate devenue libérale qui s'était surtout fait remarquer par sa personnalité - ne soyons pas trop méchants en cette période de festivités - quelque peu effacée.
Au mois de juillet dernier, le jeune député annonçait une aide financière de 30 millions $ sur trois ans aux victimes de la pyrrhotite en région. Il faut dire que son chef, Justin Trudeau, s'était quelque peu avancé le nez en campagne électorale en promettant de «trouver une solution» à ce «drame à la fois humain et économique». 
Il n'en reste pas moins que cette subvention a été accueillie avec soulagement par des milliers de citoyens touchés par ce fléau qui, jusque-là, s'étaient heurtés à un gouvernement conservateur insensible et hermétique. Et, surtout, cet appui financier ouvre potentiellement la porte à d'autres versements ponctuels si le nombre des victimes ne cesse d'augmenter comme c'est le cas depuis plusieurs mois.
Encore mieux, cette intervention, qui vise principalement les gens de Trois-Rivières, démontre que le nouveau député veut être le représentant de toute la région de la Mauricie.  
Élu le 19 octobre 2015, François-Philippe Champagne avait bénéficié d'un appui de taille durant sa campagne électorale, celui de Jean Chrétien. L'ancien premier ministre était même sorti de sa réserve habituelle pour participer à des événements publics aux côtés de celui que plusieurs intervenants politiques considèrent comme étant son dauphin. Au terme de son élection, le nouveau député n'a d'ailleurs pas tardé à faire honneur à l'héritage Chrétien en effectuant deux importantes annonces impliquant des lieux qui ont vu le jour sous le règne du «P'tit gars de Shawinigan».
Il a tout d'abord annoncé une subvention de 15 millions de dollars pour le parc national de la Mauricie qui, plus de 45 ans après sa création, a vraiment besoin d'une cure de rafraîchissement. Puis, comme il en avait fait la promesse en campagne électorale, François-Philippe Champagne a confirmé que le centre fiscal de Shawinigan faisait partie des plans de restructuration de l'Agence du revenu du Canada. Une très bonne nouvelle! Shawinigan ne peut se permettre de perdre les centaines d'emplois reliés au centre fiscal - 600 permanents et un total de 1300 en période de pointe - et le député en est bien conscient.
Reste à voir où se positionneront les services offerts au Centre-de-la-Mauricie dans la migration des déclarations de revenus vers les supports informatiques. Tous les espoirs sont permis après cette annonce, mais les Shawiniganais pourront dormir tranquille quant à l'avenir du centre fiscal seulement lorsque les rénovations tant attendues seront finalement confirmées. «Ça regarde bien», clame François-Philippe Champagne. Faisons-lui confiance.
Il faut d'ailleurs admettre que le nouveau député de Saint-Maurice-Champlain a jusqu'à présent livré la marchandise, lui qui est en poste depuis seulement 14 mois. Il reste encore beaucoup de travail à faire mais celui qui devrait continuer à prendre du galon au sein du Parti libéral du Canada est assurément le mieux placé pour attirer les bonnes annonces dans une région qui en a bien besoin. 
Comme un certain Jean Chrétien à l'époque...