Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur

Attendons le «vrai» rapport

C’est un débat dont on ne sortira vraisemblablement jamais. D’un côté, les défenseurs des animaux qui vont toujours conclure que les spectacles de rodéo ne sont rien de moins que de la barbarie pure et simple et de la cruauté évidente envers les animaux. De l’autre, les inconditionnels de cette forme de divertissement ou de ce sport et les responsables d’événements qui inscrivent cette activité à leur programmation, qui vous diront qu’il y a un contrôle très rigoureux et que les animaux ne sont pas maltraités.