Digne d’un film

Éditorial

Digne d’un film

Stéphan Frappier
Stéphan Frappier
Le Nouvelliste
ÉDITORIAL / Sûrement qu’on l’a déjà contactée pour avoir l’exclusivité de son histoire. Un grand réalisateur a peut-être même en tête l’actrice qui jouera son rôle. Il faudra par contre enlever quelques éléments invraisemblables du récit qui, même au cinéma, donneront l’impression aux spectateurs d’être déconnectés d’une probable réalité. Pourtant, l’histoire de Laurence Vincent Lapointe est vraie. Trop vraie.
Stéphan Frappier
Le Nouvelliste
Stéphan Frappier
Où ça des investitures?

Éditorial

Où ça des investitures?

ÉDITORIAL / Vous pouvez déjà commencer à faire votre choix parmi les quatre principaux candidats en vue du prochain scrutin électoral fédéral dans Trois-Rivières. De toute évidence, les campagnes à l’investiture ne seront pas très populaires en cette année d’élections et les candidats qui ont déjà annoncé leur intention devraient tous se retrouver sur la ligne de départ au déclenchement des hostilités.
Stéphan Frappier
Le Nouvelliste
Stéphan Frappier
Aux grands maux…

Éditorial

Aux grands maux…

ÉDITORIAL / Il y a visiblement un ralentissement de la vaccination au Québec et les autorités gouvernementales ont décidé de prendre les grands moyens pour repartir la machine.
Stéphan Frappier
Le Nouvelliste
Stéphan Frappier
À quand un chef pour l’Action civique?

Éditorial

À quand un chef pour l’Action civique?

ÉDITORIAL / Mine de rien, c’est dans un peu moins de quatre mois qu’auront lieu les élections municipales. Un peu partout au Québec, les aspirants et ceux qui défendront leur siège commencent à s’activer. À Trois-Rivières, nous savons déjà que trois candidats croiseront le fer pour le poste de maire: Jean Lamarche, la conseillère Valérie Renaud-Martin et Pierre Côté. Un quatrième nom s’ajoutera à cette liste lorsque le parti Action civique parviendra à se trouver un chef, ce qui semble être plus compliqué que prévu.
Stéphan Frappier
Le Nouvelliste
Stéphan Frappier
Fred non grata

Éditorial

Fred non grata

ÉDITORIAL / Surprise il y a quelques jours à Saint-Élie-de-Caxton: Fred Pellerin tient un point de presse dans son patelin pour annoncer une exposition de photos soulignant les 15 ans de l’activité Zoom sur Saint-Élie.
Stéphan Frappier
Le Nouvelliste
Stéphan Frappier
Le juste milieu environnemental

Éditorial

Le juste milieu environnemental

ÉDITORIAL / L’hésitation du conseil de ville de Trois-Rivières à adopter le règlement d’emprunt de 11,1 millions $ pour l’agrandissement et la rénovation de l’aéroport trifluvien est tout à fait normale dans le contexte actuel. En fait, c’est le conseiller Denis Roy qui a exprimé le mieux le dilemme philosophique devant lequel se retrouvent des élus de Trois-Rivières. Comment favoriser le développement d’un important secteur comme l’aéronautique tout en respectant l’engagement concernant l’urgence climatique? Voilà une question vraiment pas facile à élucider.
Stéphan Frappier
Le Nouvelliste
Stéphan Frappier
Les bons mots de Vincent

Éditorial

Les bons mots de Vincent

ÉDITORIAL / «C’est bien longtemps après mes années d’études que j’ai réellement découvert la beauté de Trois-Rivières. Lorsque j’ai marché son centre-ville par les belles soirées d’été et vu les terrasses bondées du boulevard des Forges qui conduit droit au fleuve. Lorsque j’ai chanté sur l’une ou l’autre des scènes du FestiVoix, l’un des plus beaux festivals de musique au Québec. Lorsque j’ai vu à l’Amphithéâtre Cogeco des spectacles osant mettre en valeur le répertoire des grands acteurs de notre chanson, comme Charlebois ou les Cowboys Fringants. Lorsque je me suis attardé sur la rue des Ursulines, la plus ancienne de Trois-Rivières, et que j’ai été transporté dans le temps par ce paysage du XVIIIe siècle où se sont écrites des pages importantes de l’histoire de la ville… C’était juste parfait!»
Stéphan Frappier
Le Nouvelliste
Stéphan Frappier
Vers une pandémie électorale

Éditorial

Vers une pandémie électorale

ÉDITORIAL / Vous êtes écœuré d’entendre parler de la pandémie? Courage, ça achève. Enfin, on l’espère tous. De toute façon, dans quelques semaines à peine, c’est la politique qui devrait être le sujet de prédilection des Québécois.
1er juillet: célébrer, boycotter, réfléchir... ou agir?

Éditorial

1er juillet: célébrer, boycotter, réfléchir... ou agir?

Stéphan Frappier
Stéphan Frappier
Le Nouvelliste
ÉDITORIAL / Le 1er juillet est à nos portes et des activités sont évidemment prévues à la grandeur du pays pour célébrer la fierté d’être canadien. Or, cette fierté est mise à mal ces jours-ci à la suite des récentes découvertes sur les terrains de pensionnats en Saskatchewan et en Colombie-Britannique. Disons que le cœur est loin d’être à la fête et plusieurs pensent qu’on devrait plutôt profiter de ce 1er juillet pour soutenir les communautés autochtones en ces temps particulièrement difficiles pour elles.
Stéphan Frappier
Le Nouvelliste
Stéphan Frappier
Francoeur, Lévesque et le Bloc…

Opinions

Francoeur, Lévesque et le Bloc…

ÉDITORIAL / L’éditorialiste du Nouvelliste Martin Francoeur confirmait mardi dernier être en réflexion pour représenter le Parti libéral du Canada dans Trois-Rivières. Il profite d’ailleurs actuellement d’une pause pour compléter son processus décisionnel et il ne signera plus de texte d’opinions dans Le Nouvelliste avant plusieurs mois. Et cela qu’il décide finalement de ne pas se présenter, qu’il perdre ses élections ou, à plus forte raison, qu’il prenne le chemin d’Ottawa.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
Quand la politique s’invite à la manifestation

Éditorial

Quand la politique s’invite à la manifestation

À quelques jours de la manifestation de solidarité prévue à Shawinigan pour rappeler aux autorités gouvernementales québécoises que la Ville et sa population n’entendent pas baisser les bras et pour réclamer un peu plus de considération de la part de Québec, on commence à avoir une idée des présences et des absences. Et ça pourrait venir ajouter une forte teinte politique à cet événement qui se voulait d’abord une expression de fierté.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
Une sage décision mal expliquée

Éditorial

Une sage décision mal expliquée

ÉDITORIAL / Même si elle soulève toujours d’importantes questions, la décision d’annuler les spectacles d’Éric Lapointe à l’Amphithéâtre Cogeco était la bonne. Dans les circonstances, on voyait mal comment les dirigeants de la Corporation des événements de Trois-Rivières pouvaient justifier de maintenir à l’affiche les deux représentations, dont celle du 24 juin, du populaire chanteur. Mais si cette décision était la bonne, on peut certainement se demander pourquoi la réflexion n’a pas eu lieu en amont pour empêcher que cette controverse voie le jour.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
Le redémarrage des Forges

Opinions

Le redémarrage des Forges

ÉDITORIAL / Ce n’est peut-être pas tout à fait le coup de barre nécessaire pour redonner aux Forges du Saint-Maurice le lustre qu’elles devraient avoir en raison de leur statut de lieu historique national, mais il faut bien admettre que les nouvelles expériences de visite constituent un pas dans la bonne direction. Avec Fred Pellerin derrière la nouvelle visite audioguidée, on risque au moins d’assister à une hausse de la fréquentation du site.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
Zone verte: l’heure est à la prudence

Éditorial

Zone verte: l’heure est à la prudence

ÉDITORIAL / La Mauricie et le Centre-du-Québec retrouveront lundi leur couleur verte sur la carte des paliers d’alerte des régions du Québec. Elles n’auront passé que deux semaines en zone jaune, après avoir porté l’étiquette orange pendant huit mois. C’est à se demander si on n’est pas en train d’aller un peu trop vite. Le vert est la couleur de l’espoir, mais il doit surtout, maintenant, être la couleur de la prudence.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
Nemaska: la résilience de Shawinigan

Éditorial

Nemaska: la résilience de Shawinigan

ÉDITORIAL / Il y aura, le 24 juin en après-midi, une manifestation de solidarité à Shawinigan. Une occasion pour les résidents d’exprimer leur fierté envers leur ville et aussi, une occasion pour eux ainsi que pour les intervenants politiques et socioéconomiques de la région de rappeler que le gouvernement a une dette morale envers Shawinigan.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
Un parc à rebaptiser

Éditorial

Un parc à rebaptiser

ÉDITORIAL / C’est pourtant un joli petit parc, avec une vue imprenable sur le fleuve, le pont Laviolette, le port de Trois-Rivières. C’est un peu le prolongement naturel du parc portuaire. Mais l’endroit, si joli soit-il, a été nommé en l’honneur d’Hector-Louis Langevin ou, si on préfère: celui-dont-on-ne-doit-plus-prononcer-le-nom. Et même si les historiens divergent d’opinion sur le rôle que celui-ci a pu jouer dans la mise en place du système de pensionnats autochtones, les autorités portuaires devront sans doute trouver un nouveau nom pour le parc.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
Tous derrière les Lions!

Éditorial

Tous derrière les Lions!

ÉDITORIAL / On sait enfin quel nom portera l’équipe trifluvienne qui évoluera dans la ligue ECHL. Les dirigeants de l’organisation ont choisi les Lions. Et même si tout le monde avait sa petite préférence parmi les huit noms finalistes et même au-delà, il faut reconnaître que c’est un choix judicieux. Et surtout, que le logo est magnifique.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
Trois-Rivières sait aussi attirer les jeunes

Opinions

Trois-Rivières sait aussi attirer les jeunes

ÉDITORIAL / On savait déjà que Trois-Rivières avait un fort pouvoir d’attraction auprès des retraités qui viennent ou qui reviennent s’y établir. Mais ce qu’on observe depuis quelques années, c’est qu’elle est aussi attrayante pour les jeunes familles. Et plus particulièrement du côté des millénariaux, si on se fie à un classement des meilleures villes canadiennes pour la génération Y, qui vient d’être publié et qui place Trois-Rivières au dixième rang au pays.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
Grands défis pour petites municipalités

Opinions

Grands défis pour petites municipalités

ÉDITORIAL / Après La Bostonnais, une autre municipalité de la région se retrouve administrée provisoirement par la Commission municipale du Québec (CMQ). Parce qu’il ne reste que trois élus sur sept, le conseil municipal de Saint-Mathieu-du-Parc n’est plus en mesure de prendre des décisions liées à l’administration de la Municipalité. C’est peut-être temporaire, mais ça révèle assurément un malaise de plus en plus préoccupant dans certaines administrations municipales.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
Sortir lentement d’un long tunnel

Éditorial

Sortir lentement d’un long tunnel

ÉDITORIAL / L’industrie touristique de la région entrevoit avec optimisme la saison estivale qui s’amorce. Après une longue traversée du désert pour beaucoup de ces institutions, musées, événements, entreprises d’hébergement et de restauration, on a raison de se nourrir d’espoir pour la prochaine saison.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
La Mauricie a perdu un de ses plus grands ambassadeurs

Éditorial

La Mauricie a perdu un de ses plus grands ambassadeurs

ÉDITORIAL / La région de la Mauricie vient de perdre un de ses plus illustres fils. Jacques Lacoursière s’est éteint dans la nuit de lundi à mardi, laissant derrière lui une oeuvre et une carrière remarquables, une vie consacrée à raconter l’histoire du Québec, la grande comme la petite.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
Dans la cour d’à côté

Éditorial

Dans la cour d’à côté

ÉDITORIAL / Incrédulité, colère, amertume, déception, frustration... Voilà autant de réactions parfaitement légitimes que pouvait afficher le maire de Shawinigan, Michel Angers, à la suite de l’annonce de l’implantation de l’usine de Nemaska Lithium à Bécancour. La nouvelle est une gifle pour Shawinigan, mais un soulagement pour la région.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
Restauration: un secteur d’activité frappé de plein fouet

Éditorial

Restauration: un secteur d’activité frappé de plein fouet

ÉDITORIAL / Certains diront que c’était inévitable. Des restaurants qui ont pignon sur rue depuis longtemps se retrouvent forcés de fermer leurs portes, définitivement ou pour une période prolongée, en raison de la pénurie de main-d’oeuvre dans le secteur de la restauration. C’est une situation préoccupante, surtout à l’aube de la saison touristique.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
Un joyau à restaurer

Éditorial

Un joyau à restaurer

ÉDITORIAL / C’est une excellente nouvelle qui vient de tomber pour la salle J.-Antonio-Thompson. Avec des subventions totalisant 20 millions $, la Ville de Trois-Rivières pourra enfin aller de l’avant avec l’imposant projet de rénovation et de modernisation de cet équipement culturel, véritable joyau architectural et patrimonial dans le paysage trifluvien.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
En attendant les candidats, il y a les idées...

Éditorial

En attendant les candidats, il y a les idées...

ÉDITORIAL / À défaut d’avoir des candidats, le nouveau parti politique Action civique Trois-Rivières a des idées. Après avoir évoqué l’idée de mettre en place des conseils de district dans chacun des territoires représentés par un conseiller municipal, voilà que le parti souhaite faire du boisé des Estacades la première forêt urbaine de Trois-Rivières.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
Fusions: des succès et encore des défis

Éditorial

Fusions: des succès et encore des défis

ÉDITORIAL / Il y a vingt ans tombaient les décrets ministériels concernant les regroupements municipaux pour Trois-Rivières et Shawinigan. La ministre des Affaires municipales de l’époque, Louise Harel, était sur le point de trancher et de changer radicalement le portrait de ces collectivités. Vingt ans plus tard, malgré quelques aigreurs et quelques regrets pour certains, il faut reconnaître que l’opération a été un succès.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
Un contrat, c’est un contrat

Éditorial

Un contrat, c’est un contrat

ÉDITORIAL / Il y a un proverbe français qui dit que «l’événement confond souvent la prévoyance». C’est un peu ce qui se passe à La Tuque avec l’annonce de la démission du directeur général, Marco Lethiecq. Le versement de l’indemnité de départ prévue à son contrat divise les membres du conseil municipal: certains jugent que 250 000 $ pour un cadre qui démissionne, c’est cher payé.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
Quatorze mois plus tard...

Éditorial

Quatorze mois plus tard...

ÉDITORIAL / Quatorze mois après que les autorités gouvernementales eurent décrété l’état d’urgence sanitaire, c’est peut-être la première fois qu’on pourrait dire que «ça va bien aller». Après avoir goûté au confinement, aux assouplissements, au resserrement, aux allègements et aux ajustements, voilà qu’on peut enfin parler de déconfinement. À condition de ne pas pécher par excès de désinvolture.
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
Savoir saisir la balle au bond

Éditorial

Savoir saisir la balle au bond

ÉDITORIAL / Peut-être que cela vient de ses années passées à jouer au baseball ou à la balle donnée, mais le moins qu’on puisse dire, c’est que le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, maîtrise l’art de saisir la balle au bond. Dans le dossier de Nemaska Lithium, il a rapidement répondu à l’appel à la mobilisation et cet appui à Shawinigan pourrait bien paver la voie à d’autres manifestations du genre.